Mon Flux

Fiche de synthèse

ITEM n°256 - Protéinurie et syndrome néphrotique de l'adulte et de l'enfant.

Objectifs CNCI Devant la découverte d'une protéinurie, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents Devant un syndrome néphrotique chez l'enfant ou chez l'adulte, argumenter les hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents ; argumenter les principes du traitement symptomatique et de la surveillance du syndrome néphrotique et de ses complications. Recommandations Syndrome néphrotique idiopathique de l'adulte - HAS 08 Syndrome néphrotique idiopathique de l'enfant - HAS 08 Polycopié national: Protéinurie et syndrome néphrotique  Mots-clés A savoir Protéinurie > 300 mg/24h Micro-albuminurie = 30-300 mg/24h  Protéinurie intermittente (orthoS/IU) EPU / β2-microglobuline pour NTI PBR inutile (5) / contre-indiquée (5) SN = prot. > 3g/24h et Alb. < 30g/L  Protéinurie sélective (Alb > 80%) SN impur (HTA / hématurie / IR) SNI de l’enfant = LGM / HSF /PMD SN de l’adulte = GNEM / SNI (HSF) C° aiguës (4) / chroniques (4) Traitement symptomatique: diurétique / sel Enfant: corticoïdes sur 18S (4/8/6S) Corticorésistance si échec à S4+1 Prise en charge à 100% D’abord évoquer une IU Rechercher un myélome Prise médicamenteuse  Echographie rénale / VU Enfant: prot. > 50mg/kg/24h  Ponction biopsie rénale Bilan immunologique (6) Anti-coagulants si Alb < 20g/l  Supplémentation potassique  MA à la corticothérapie (6) Traitement/prévention des C° (4) Auto-surveillance par BU

Màj : 14/05/2017
Fiche de synthèse

ITEM n°157 - Infections urinaires de l'enfant et de l'adulte.

Objectifs CNCI Interpréter les résultats des bandelettes urinaires et des examens cytobactériologiques des urines Diagnostiquer et traiter une cystite aiguë Connaître la conduite à tenir face à une cystite récidivante. Diagnostiquer et traiter une pyélonéphrite aiguë, identifier les situations nécessitant une hospitalisation. Diagnostiquer et traiter une prostatite aiguë, identifier les situations nécessitant une hospitalisation. Expliquer la place de l'antibiothérapie chez un patient porteur d'une sonde urinaire. Recommandations Infections urinaires bactériennes communautaires chez l'adulte - SPILF mai 2018 Infections urinaires bactériennes communautaires de l'enfant - SPILF 2014 HAS - Fiche mémo : Cystite aiguë simple, à risque de complication ou récidivante chez la femme - 2016 Polycopié national Pilly 2018 Mots-clés A savoir Cystite: BU +/- ECBU avec ABG Indications de l’ABT minute Cystite récidivante (≥ 4x/an) Cystite compliquée (dysurie /terrain) Auto-surveillance par la patiente PNA = ECBU / créat / écho / hémoC PNA ambulatoire = ofloxacine / 2S PNA hospitalière = C3G-FQ / 2-3S Prostatite: SFU chez l’homme = TR ABT: FQ +/- aminosides / 4 à 6S Traitement d’une HBP associée au décours chronique = seuil 10^3 / ABT ≥ 3M Enfant: reflux vésico-urétéral (F/M) Cystographie rétrograde Sd de jonction pyélo-urétérale (CPC) Cystite = cotrimoxazole PO 5J PNA = C3G IM 3J puis CMX 15J prise T. / ébranlement lombaire hCG si femme jeune Dysurie = bilan d’uropathie Bactériurie asympt. : pas de traitement MHD / éducation patiente Dilatation CPC = dérivation Contrôle à J3 si ambulatoire Prostatite = recherche globe RAU = dérivation des urines N < 3M: hospitalisation Contrôle à 48h si enfant

Màj : 08/09/2019