Mon Flux

Fiche de synthèse

Item n°129 - Troubles cognitifs du sujet âgé

Définitions Trouble neuro-cognitif (TNC) = réduction acquise, significative et évolutive des capacités dans 1 ou pls doomaines cognitif Démence = TNC majeur = syndrome à 2 critères : (1) Altération durable d'une ou plusieurs fonctions cognitives et/ou comportementales (2) Altération de l'autonomie dans la vie quotidienne !! Ne sont pas des démences: Affections de début brusque en phase aigue: AVC Encéphalopathie de Gayet-Wernicke Méningo-encéphalite herpétique Etc Etat confusionnel Troubles cognitivo-comportementaux innés (retard mental, tb du développement) Démences dégénératives Démences dont la cause n'est PAS directement: Carentiel, métabolique, vasculaire, inflammatoire, tumoral, infectieux, toxique ou traumatique Perte lente et inexorable des cellules nerveuses NPC avec vieillissement cognitif normal !! Vieillissement normal peut entrainer un TNC qui n'entrave JAMAIS l'autonomie Réduction de l'attention: Ralentissement et difficulté à faire des tâches multiple Atteinte des fonctions exécutives: Elaboration plus difficile de stratégies Réduction des capacités d'inhibition Réduction de l'adaptabilité Rappel libre mnésique diminué avec normalisation par l'indiçage Epidémiologie Généralité Causes de démence: Maladies neurodégénératives: 70-90% des démences Maladie d'Alzheimer: 70% des démences neurodégénératives Démence du sujet âgé est fréquente et en ↑ Prévalence directement liée à l’âge Problème de santé publique +++ Maladie d'Alzheimer (MA) Prévalence : 1 million ; première cause de démence En augmentation : 2-4% après 65 ans / 15% à 80 ans Morbidité majeure (perte d'autonomie, souffrance des aidants) Coût socio-économique ++ Causes et facteurs de risque non clairement identifiés

Fiche de synthèse

Item n°106 - Confusion, démences

Objectifs CNCI Diagnostiquer un syndrome confusionnel, savoir évoquer un hématome sous-dural chronique Diagnostiquer un syndrome démentiel, une maladie d'Alzheimer. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient en abordant les problématiques techniques, relationnelles, éthiques, organisationnelles consécutives à l'évolution de la maladie. Recommandations Collège de Gériatrie, 5ème édition (2021) Collège de Neurologie, 6ème édition (2021) Diagnostic et prise en charge de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées - HAS 11 Confusion aiguë chez la personne âgée : prise en charge initiale de l’agitation - HAS 09   Limiter les risques de la contention physique de la personne âgée - ANAES 00 Mots-clés A savoir Retentissement + durée > 6 mois Troubles cognitifs (6) +/- associés Ex. physique normal si Alzheimer MMSE / échelles fonctionnelles Critères DSM-IV Sd démentiel (5) Alz.: démence + évolution + négatifs Vasculaire: lacunes / hématomes HSD / hypoT / alcool / tumeur / HPN Atrophie corticale diffuse homogène Prise en charge pluri-disciplinaire Interventions non médicamenteuses Anticholinestérasique / antiglutamate APA / 100% / tutelle / réseau de soins Surveillance MT (3M) / PD (6M) / MS (1an) Diagnostic clinique Médicaments / alcool Diagnostic ≠ avec confusion IRM + bilan biologique initial Préciser le stade si Alzheimer Diagnostics différentiels (1+5) Kinésithérapie / orthophoniste Traiter la dépression avant Maintien à domicile +++ Aides sociales / entourage 

Questions isolées

Transversal n°5 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Transversal n°6 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Neurologie n°3 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Neurologie n°2 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Gériatrie n°1 - Questions Isolées

Non fait
Dossiers progressifs

Une hypoesthésie en chaussette

 M. G, 43 ans se présente aux Urgences pour troubles de la marche avec diplopie. Ses antécédents sont une maladie de Basedow traitée il y a 20 ans par thyroïdectomie totale et supplémentée par Lévothyroxine (Lévothyrox 175 µg/jour), une appendicectomie et un traumatisme crânien lors d’un accident de la voie publique dans l’enfance. Il boit 4 cannettes de 50 cl de bière à 8,6° par jour et 2 verres de vin au déjeuner et au dîner. Pas de tabagisme connu. Pas de consommation d’autre toxique.

A l’interrogatoire M. G ne connait ni l’heure, ni la date, ni le lieu où il est. Il tient des propos inadaptés bien qu’intelligibles, mais se prête assez volontiers à l’examen. PA : 140/86 mmHg, FC : 98/min, température : 36°C, FR : 15. Il décrit une diplopie horizontale disparaissant à la fermeture d’un œil et présente une impossibilité à l’adduction de l’œil droit lors du regard latéral gauche lors des saccades, des manoeuvres de poursuite et de convergence. Les mouvements verticaux de l’œil droit ne sont pas retrouvés. La paupière droite est tombante et vous observez également une discrète anisocorie avec une pupille droite plus dilatée que la gauche. La marche du patient est difficile avec déséquilibre et chute rapide. Le patient ne peut pas réaliser correctement l’épreuve doigt-nez ni l’épreuve talon-genou et ce de manière bilatérale. La force motrice vous semble normale à l'exception d'un doute quant à une parésie distale des membres inférieurs, l’épreuve du pique-touche est normale en dehors d’une hypoesthésie en chaussette bilatérale. Les réflexes achilléens et rotuliens ne sont pas retrouvés, aux membres supérieurs seuls les réflexes bicipitaux sont présents. Le reste de l’examen est sans particularité en dehors d’une constipation chronique.

 

ECG : normal

Biologie :

Numération sanguine : GB : 7 G/L (formule normale), Hb : 11 g/L, GR : 4 T/L, Ht : 42%,  Plaquettes : 151 G/L. Hémostase : TP : 95%, TCA 32s/31s

Ionogramme sanguin : Na+ : 129 mmol/L, K+ : 3,8 mmol/L, Cl- : 99 mmol/L, Créatinine : 80 µmol/L, Urée : 4 mmol/L. Protéines : 62 g/L, Albumine 37g/L ; éthanolémie : 1,9 g/L, CRP : 4mg/L

ASAT : 1,5 N, ALAT : N, GammaGT : 4 N, Bilirubine totale : 15 µmol/L, PAL : N

Non fait