Mon Flux

Questions isolées

Annales n°1 - Questions Isolées

Non fait
Fiche de synthèse

Item n°172 - Diarrhées infectieuses de l'adulte et de l'enfant

Objectifs CNCI Connaître les principaux agents infectieux causes de diarrhées. Reconnaître les signes de gravité d'une diarrhée infectieuse.Connaître les indications et savoir interpréter les résultats d'un examen bactériologique, virologique et parasitologique des selles. Connaître les principes des traitements des diarrhées infectieuses. Connaître les principes de prévention de la toxi-infection alimentaire et savoir la diagnostiquer. Connaître les principes de la conduite à tenir en cas de toxi-infection alimentaire familiale ou collective. Recommandations Pilly 2020 Mots-clés A savoir Entéro-toxinogène / Sd cholériforme Entéro-invasif / Sd dysentérique Indications des examens paraC (4) Coprocultures: toxines  Cl. difficile Recto-sigmoïdoscopie si dysenterie Hypokaliémie / acidose métabolique Colite pseudo-membraneuse à Cl. difficile Typhoïde: dissociation FC/T ; hémocultures Salmonella non typhii = dysentérique Salmonella typhii/paratyphii = cholériforme Dysentérique = hospitalisation / isolement / ParaC / ciprofloxacine + métronidazole IV Déshydratation / réhydrater Diarrhée non infectieuse Prise médicamenteuse Voyage récent (< 3M) Notion de contage (TIAC) Prise température / TR Hémoculture si T > 38°C Si post-ABT: arrêt de l’ABT Hygiène / eau / sans résidu Pseudo-Mb: isolement/ CLIN Typhoïde: isolement / DDASS Retour de voyage = FGE Dysentérique: CI lopéramide Cs si pas d’amélioration à J3

Dossiers progressifs

ECNI - MARS 2017 - Une TSH abaissée

Interne en endocrinologie, vous recevez en consultation Mme V. 32 ans, adressée par son médecin généraliste suite à la découverte d’une TSH abaissée lors d’un bilan d’asthénie survenant dans un contexte de post partum.

Mme V. a en effet accouché d’une petite fille 3 mois auparavant, les suites de couches ont été marquées par une embolie pulmonaire dont le traitement vient d’être arrêté.

Depuis 2 mois environ madame V. se plaint d’une fatigue constante, initialement mise sur le compte du post partum. En effet, elle a du mal à dormir la nuit et se retrouve souvent en sueur. Quand elle arrive à la consultation vous la trouvez au bord des larmes : elle vous explique qu’elle a déjà perdu les 10 kilos pris lors de la grossesse et qu’elle se sent "à bout" sans arriver à jamais récupérer de sa fatigue. Elle a aussi constaté un léger tremblement de ses mains qu’elle a du mal à contrôler.

Par ailleurs elle a continué une consommation tabagique lors de sa grossesse, estimée à 10 PA, actuellement elle fume 10 cigarettes par jour.

Elle vous apprend que sa maman a été opérée de la thyroïde il y a longtemps pour « un goitre » sans vous donner plus d’information.

Ses constantes sont les suivantes : FC = 112 au repos, FR = 19, SpO2 = 97%, PA = 150/70

Lors de l’auscultation cardio pulmonaire vous retrouvez une tachycardie régulière avec un léger souffle systolique. Le murmure vésiculaire est bilatéral et symétrique et il n’y a pas de bruit surajouté.

Le médecin généraliste a joint à la consultation le bilan biologique initial qui retrouve une TSH à 0,005 mUI/L

Devant ces signes cliniques et la biologie vous diagnostiquez une hyperthyroïdie.

Non fait
Dossiers progressifs

ECNI - DECEMBRE 2016 - Abdoulaye Story

De garde aux urgences le 1er décembre, vous recevez Monsieur R, 26 ans, pour un syndrome fébrile avec myalgies, céphalées et arthralgies évoluant depuis l'avant-veille. "Hier ça allait mieux, mais depuis ce matin ça recommence alors je me suis dit qu'il fallait venir..."

Monsieur R est informaticien et présente pour principaux antécédents un tabagisme actif à 9 Paquets-année, une fracture du fémur droit sur AVP en 2010 et une appendicectomie pour appendicite en 2013, ainsi qu'un asthme intermittent depuis l'enfance sans acutisation majeure depuis l'adolescence.

Lui et son "mec du moment" comme il le désigne (Monsieur V) qui vous écoute d'ailleurs attentivement de l'autre bout de la pièce, sont revenus il y a 17 jours d'un séjour de 2 semaines au Sénégal. Ils ont pris toutes les précautions nécessaires, puisqu'ils ont suivi un prophylaxie antipalustre par doxycycline + mesures antivectorielles et se sont mis à jour de leur DTP en même temps qu'ils se sont vaccinés contre le VHA, la fièvre jaune et la typhoïde. Leur voyage les a autant emmenés en zones rurales que dans les grandes villes, agrémentant leurs journées de baignades en eaux douces ou sur les plages de la côte atlantique.

Les constantes sont :
- GCS = 15
- T° = 38,6
- FC = 99
- FR = 21
- PA = 149/98
- Examen neurologique normal
- Examen cardiovasculaire normal
- examen abdominal : sensibilité abdominale diffuse

Un interrogatoire un peu plus poussé arrive à mettre en évidence une éruption exanthèmateuse durant le séjour : "ah oui oui oui, j'étais devenu tout rouge ! d'ailleurs on s'amusait à laisser nos empreintes sur mon torse et mon dos. Mais qu'est-ce que c'était douloureux !" ponctue monsieur R.

Non fait
Questions isolées

Transversal n°4 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Ophtalmologie n°3 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Ophtalmologie n°2 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Pédiatrie n°1 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Endocrinologie n°1 - Questions Isolées

Non fait