Mon Flux

Questions isolées

Annales n°3 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Annales n°2 - Questions Isolées

Non fait
Fiche de synthèse

Item n°158.1 - Infections sexuellement transmissibles (IST) - Infections génitales de la femme. Leucorrhées.

Objectifs CNCI Diagnostiquer et traiter une gonococcie, une chlamydiose, une syphilis récente et tardive, une infection génitale à HPV, une trichomonose Connaître les principes de la prévention et du dépistage des IST, notamment chez les partenaires. Connaître les principes de prévention et dépistage des infections à HPV, frottis et vaccination. Recommandations RPC IST  AFSSAPS 05 Polycopié national: Infections génitales de la femme: Salpingites Infections génitales de la femme: Leucorrhées Reco CNGOF 2018 Reco SFD 2016 Mots-clés A savoir Infection utéro-annexielle / IG haute II à une IST à chlamydia trachomatis Voie ascendante (IST-IU) / iatrogène Douleur à la mobilisation / leucorrhée PV-PCR / écho / NFS-CRP / hémoC Coelioscopie: à visée triple (D+P+T) C°: abcès-péritonite / GEU-stérilité bi-ABT: augmentin + doxyclicline 3S Coelio: adhésiolyse /drainage /toilette MA aux IST / contraception / soleil Différencier leucorrhée physio/patho Candida: blanchâtre / prurit / PV (2) → MHD / antifongique: ovule + crème Trichomonas: verdâtre / nauséabonde → bilan IST / ovule Flagyl® 1x/J 10J IST: asympt. / cervicite / bilan d’IST → biABT minute C3G IM + macro PO DDR / hCG / contraception Bilan IST / partenaire / éduP DIU +/- ablation et culture Information laparoconversion Leucorrhée = PV + salpingite IST cervicite: Cs contrôle J7

Fiche de synthèse

Item n°158.3 - Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcies, chlamydioses, syphilis, papillomavirus humain (HPV), trichomonose

Objectifs CNCI Diagnostiquer et traiter une gonococcie, une chlamydiose, une syphilis récente et tardive, une infection génitale à HPV, une trichomonose. Connaître les principes de la prévention et du dépistage des IST, notamment chez les partenaires. Connaître les principes de prévention et dépistage des infections à HPV, frottis et vaccination. Recommandations Polycopié national. Pilly 2016 :  Infections sexuellement transmissibles (IST): gonococcie, chlamydiose, syphilis Recommndations diagnostiques et thérapeutiques pour les maladies sexuellements transmissibles - SFD 2016 Mots-clés A savoir Neisseria gonorrheae: cocci Gram(-) Chlamydia Trichomatis: intracellulaire Ecoulement urétral: purulent ou non Ex. des OGE / TR / TV / s. urinaires Orchi-épididymite / prostatite / IUA Plt local: ex. direct et gélose chocolat PCR 1er jet d’urine pour chlamydia Bi-ABT minute gonocoque/chlamydia → macrolide 1g PO + C3G 500mg IM Treponema Pallidum: B. spirochète I: chancre syphilitique; ADP inguinale II: exanthème roséoliforme / papules palmo-plantaires / plaques fauchantes / alopécie VDRL (suivi); TPHA (Dg); FTA (J5) Benzathine-Péni G 1 inj. 2.4 MU IM Suivi: VDRL quantitatif M6-12-24 Mesures associées aux IST = 5 Rechercher une complication Traitement chlamydia = traitement gonocoque Education patient: préservatif Vaccination VHB à proposer Sujets contacts: dépistage / traitement Cs contrôle à J7 systématique Syphilis I = urgence

Dossiers progressifs

ECNI - DECEMBRE 2016 - Abdoulaye Story

De garde aux urgences le 1er décembre, vous recevez Monsieur R, 26 ans, pour un syndrome fébrile avec myalgies, céphalées et arthralgies évoluant depuis l'avant-veille. "Hier ça allait mieux, mais depuis ce matin ça recommence alors je me suis dit qu'il fallait venir..."

Monsieur R est informaticien et présente pour principaux antécédents un tabagisme actif à 9 Paquets-année, une fracture du fémur droit sur AVP en 2010 et une appendicectomie pour appendicite en 2013, ainsi qu'un asthme intermittent depuis l'enfance sans acutisation majeure depuis l'adolescence.

Lui et son "mec du moment" comme il le désigne (Monsieur V) qui vous écoute d'ailleurs attentivement de l'autre bout de la pièce, sont revenus il y a 17 jours d'un séjour de 2 semaines au Sénégal. Ils ont pris toutes les précautions nécessaires, puisqu'ils ont suivi un prophylaxie antipalustre par doxycycline + mesures antivectorielles et se sont mis à jour de leur DTP en même temps qu'ils se sont vaccinés contre le VHA, la fièvre jaune et la typhoïde. Leur voyage les a autant emmenés en zones rurales que dans les grandes villes, agrémentant leurs journées de baignades en eaux douces ou sur les plages de la côte atlantique.

Les constantes sont :
- GCS = 15
- T° = 38,6
- FC = 99
- FR = 21
- PA = 149/98
- Examen neurologique normal
- Examen cardiovasculaire normal
- examen abdominal : sensibilité abdominale diffuse

Un interrogatoire un peu plus poussé arrive à mettre en évidence une éruption exanthèmateuse durant le séjour : "ah oui oui oui, j'étais devenu tout rouge ! d'ailleurs on s'amusait à laisser nos empreintes sur mon torse et mon dos. Mais qu'est-ce que c'était douloureux !" ponctue monsieur R.

Non fait
Questions isolées

Urologie n°3 - Questions Isolées

Non fait