Mon Flux

Questions isolées

Annales n°3 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Annales n°2 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Dermatologie n°2 - Questions Isolées

Non fait
Fiche de synthèse

Item n°256 - Protéinurie et syndrome néphrotique de l'adulte et de l'enfant.

Objectifs CNCI Devant la découverte d'une protéinurie, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents Devant un syndrome néphrotique chez l'enfant ou chez l'adulte, argumenter les hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents ; argumenter les principes du traitement symptomatique et de la surveillance du syndrome néphrotique et de ses complications. Recommandations Syndrome néphrotique idiopathique de l'adulte - HAS 08 Syndrome néphrotique idiopathique de l'enfant - HAS 08 Polycopié national:  C ollège universitaire des enseignants en néphrologie - 8ème édition (2021) Collège des enseignants de pédiatrie - 8ème édition (2021) Mots-clés A savoir Protéinurie clinique > 500 mg/24h Micro-albuminurie = 30-300 mg/24h  Protéinurie intermittente (orthoS/IU) EPU / β2-microglobuline pour NTI SN = prot. > 3g/24h et Alb. < 30g/L  SN impur (HTA / hématurie / IR) SNI de l’enfant = LGM / HSF /PMD SN de l’adulte = GNEM / SNI (HSF) C° aiguës  / chroniques  Traitement symptomatique: diurétique / sel Enfant: corticoïdes Corticorésistance si échec à S4+ 3 bolus Prise en charge à 100% D’abord évoquer une IU Rechercher un myélome Prise médicamenteuse  Echographie rénale / VU Enfant: prot. > 50mg/kg/24h  Ponction biopsie rénale Bilan immunologique (6) Anti-coagulants si Alb < 20g/l  Supplémentation potassique  MA à la corticothérapie (6) Traitement/prévention des C° (4) Auto-surveillance par BU

Fiche de synthèse

Item n°190 - Lupus érythémateux disséminé. Syndrome des anti-phospholipides

Objectifs CNCI Diagnostiquer un lupus érythémateux disséminé et un syndrome des anti-phospholipides. Décrire les principes du traitement et de la prise en charge au long cours. Recommandations Polycopiés nationaux: Assim:  Diagnostic des connectivites  /  Anticorps antiphospholipides CEDEF:  Lupus érythémateux disséminé COFER:  LED College du CEMI (+++++) Lupus érythémateux systémique - HAS 2010 Mots-clés À savoir Lupus: connectivite / auto-immun Articulaire: polyarthrite non érosive Cutanée: malaire / annulaire / discoïde Rénale: NG +/- SN / hématurie / BU AAN: Ac anti-DNA natifs / anti-Sm NFS-P: AHAI / thrombopénie: Evans Protéinurie +/- PBR dès que anomalie Radios: pas d’érosion +/- P. si fébril Grossesse: à distance / pas de POP Lupus induit: BB-TNF / anti-histone Evolution chronique paroxystique C°: rénale (aiguë) / CV (chronique) MHD: FdR CV / Mdt / f. déclenchant Mdtx: corticoïdes +++ (poso f/m/F) Plaquenil (!! ES) ou IS en traitement de fond Prise en charge à 100% (ALD) SAPL = manif. clinique + Ac APL APL: anti-cardiolipine / ACC lupique Forme thrombotique: TVP / AVC Forme obstétricale: FCS / PE / HRP Sd catastrophique APL: ≥ 3 atteintes AVK dès 1er épisode + SAPL prouvé Grossesse: aspirine 36SA puis HNF hCG et contraception Facteur déclenchant BU et protéinurie +/- PBR CRP = N sinon infection Corticoïdes: bilan préT / MA Critères du SAPL (sapporo) AVK CI pendant la grossesse

Questions isolées

Transversal n°6 - Questions Isolées

Non fait
Dossiers progressifs

"Allo chéri ? j'ai un petit contre-temps.."

Jeune chef de clinique au service d’USIC du centre hospitalier d’Aix en Provence, vous êtes sur le point de quitter le service en cette belle fin de journée du 31 mars 2015, avec comme perspective alléchante, de rejoindre votre épouse qui vous attend à l’aéroport pour des vacances bien méritées.

C’est à ce moment précis, que vous recevez des urgences Mr R, 51 ans, patient que vous aviez déjà rencontré il y a 4 ans et que vous aviez traité pour une fibrillation auriculaire persistante. Le temps de prévenir votre femme de ce léger contre temps, vous vous empressez d'ouvrir le dossier médical...

 A l’époque une réduction médicamenteuse sous Cordarone avait été mise en place puis vous aviez immédiatement instauré un traitement au long cours par Flécaïne et Kardegic. Devant la persistance du trouble du rythme, un traitement curatif avait finalement été proposé.

 Mr R, présente comme principaux antécédents une insuffisance mitrale modérée (grade 2), un rein unique congénital et une insuffisance rénale avec un DFG estimé en MDRD à 46 ml/min/1,73 m2. Le patient n’est ni diabétique, ni hypertendu. L’interrogatoire ne relève aucune insuffisance cardiaque ou dysfonction ventriculaire gauche connue.

Sur le compte rendu des urgences, il est rapporté : « patient hospitalisé pour récidive de fibrillation atriale rapide, avec symptômes à type de palpitations gênantes et malaise. Les symptômes ont débuté il y a 2 jours, mais le patient est incapable de préciser l’heure exacte du début des symptômes ». Dans votre examen clinique, vous notez un patient agité, mais conscient (GCS : 15). Les constantes sont les suivantes : T° :37,2 ; FC : 140/min ; TA : 145/85.

Non fait