Mon Flux

Fiche de synthèse

Item n°136 - Soins palliatifs pluridisciplinaires chez un malade en phase palliative ou terminale d'une maladie grave, chronique ou létale (1). Principaux repères cliniques. Modalités d'organisation des équipes, en établissement de santé et en ambulatoire.

Objectifs CNCI Identifier une situation relevant des soins palliatifs Connaître les étapes d'une démarche de soins, de traitement et d'accompagnement du patient et de son entourage lors des situations les plus fréquemment rencontrées en phase palliative ou terminale des maladies graves, chroniques ou létales Acquérir les compétences nécessaires en soins palliatifs pour faire face aux situations les plus fréquemment rencontrées lors des phases palliatives ou terminales des maladies graves, chroniques ou létales (traitement des symptômes respiratoires, digestifs, buccaux, neurologiques, psychiatriques, agoniques...) Connaître l'organisation des soins palliatifs en France et savoir faire appel à des équipes ressources ou à des services de recours Recommandations RPC:  Modalités de prise en charge de l'adulte nécessitant des soins palliatifs - ANAES 02 Décret du  29 janvier 2010 Mots-clés À savoir Loi Leonetti / « obstination déraisonnable » Équipe mobile de soins palliatifs PenC de la douleur PenC symptômes d’inconfort (7) PenC nutritionnelle / hydratation PenC psychologique PenC sociale et financière Hospitalisation à domicile  Palliatif non exclusif de curatif Puridisciplinaire / globale Favoriser SC / éviter IV Morphine = laxatif associé Soins de bouche  Prévention des escarres Prise en charge à 100% Prise en charge de l’entourage Pas de réa si soins palliatifs (PMZ)

Questions isolées

Transversal n°10 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Transversal n°7 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Hématologie n°4 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Hématologie n°3 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Hématologie n°2 - Questions Isolées

Non fait
Questions isolées

Hématologie n°1 - Questions Isolées

Non fait
Dossiers progressifs

Des douleurs abdominales

Monsieur M, âgé de 63 ans, pesant 62 kg pour 1,74 m, est adressé au SAU par son médecin traitant pour un tableau d'installation progressive associant un arrêt des matières et des gaz depuis une semaine, des douleurs abdominales apparues secondairement, ainsi que des vomissements alimentaires depuis 24 heures. 

Le patient rapporte par ailleurs des selles noirâtres et nauséabondes au cours des dernières semaines et une constipation depuis quelques mois. Il a perdu 7 kg depuis 1 mois et n'a plus d'appétit. Il ne sort quasiment plus de chez lui alors qu'il vit au rez-de-chaussée de son immeuble. Il vit seul chez lui mais sa fille lui rend visite chaque semaine. Des aides à domicile ont été mises en place à l'occasion d'une hospitalisation il y a 3 mois pour une embolie pulmonaire sans facteur de risque majeur retrouvé. Un traitement quotidien par Fluindione 20 mg/j avait été instauré. Dans ses antécédents, on note également un tabagisme à 50 paquet-années, une AOMI au stade de la claudication intermittente pour laquelle son traitement comprend Enalapril 5 mg, Amlodipine 5 mg, Acétylsalicylate de lysine 75 mg/j, ainsi qu'une appendicectomie dans l'adolescence.

A l'examen physique, on retrouve : une pression artérielle à 80/50 mmHg, une fréquence cardiaque à 118/min, une température à 37,6°C, une SpO2 à 98 % en air ambiant. On note une déshydratation intense. Le patient présente une distension abdominale importante sans défense avec des bruits hydroaériques importants à l'auscultation. Les conjonctives sont pâles. Les orifices herniaires sont libres. Il présente une cicatrice d'appendicectomie sans signe d'éventration. Le toucher rectal est normal. L'ECG réalisé est normal en dehors d'une tachycardie sinusale.

La biologie initiale montre : Hb à 7,8 g/dL, VGM à 71 µ, 12,000 GB/mm3 (8500 PNN/mm3),  410000 plaquettes/mm3, CRP à 110 mg/L, natrémie à 148 mmol/L, kaliémie à 3,6 mmol/L, bicarbonates à 30 mmol/L, créatininémie à 130 µmol/L, urée à 14 mmol/L, ferritinémie à 11 ng/mL, INR à 2,8, lactates artériels à 3,4 mmol/L, bilan hépatique normal.

Non fait