Mon Flux

Fiche de synthèse

ITEM n°26 - Prévention des risques foetaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation

Objectifs CNCI Expliquer les éléments de prévention vis-à-vis des infections à risque foetal. Préciser les particularités de la pharmacocinétique des médicaments chez la femme enceinte et les risques des médicaments durant la grossesse. Donner une information sur les risques liés au tabagisme, à l'alcool, à la prise de médicaments ou de drogues (substances psycho-actives), à l'irradiation maternelle pour la mère et le fœtus. Recommandations CC : Prise en charge de l’herpès cutanéo-muqueux chez le sujet immunocompétent ANAES 01 CC: Grossesse et tabac ANAES 04 CC: Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse HAS 09 Polycopié National: Gynécologie / Obstétrique Recommandations HAS mai 2016 - Diagnostic par détection virale et/ou sérologie des infections à virus herpes simplex et varicelle-zona dans le cadre mère-enfant Mots-clés A savoir Toxoplasmose: MHD (4) / sérologie / test d’avidité / amniocentèse à +4S / spiramycine +/- biT curative Rubéole: surdité / 13-18SA / IMG Syphilis: extencilline ssi > M4 (18SA) CMV: MHD / sérologie /écho +/-PCR SGB: PV M8 / amox IV 2g + 1g/4h HSV: PI  VHB: sérothérapie / vaccin / toilette VHC: IFN anténatal si CV ↑ / toilette VIH: ARV (M > T2 / NN 3S) / AVB Varicelle: acv PO < 20SA / IV < 1S BK: INZ + EMB T1-T2 +/- RMP T3 Base de pharmacovigilance / terme Rubéole / varicelle / Coq. en PP si (-) Tabac: GEU / HRP / RCIU / MAP MSN SAF: RCIU / dysmorphie / retard / malformation Irradiation: pas de risque si < 10cGy Spiramycine PO en urgence Vaccination rubéole en PP Syphilis = bilan IST / partenaire Fièvre = listériose +/- DDASS PV ou ECBU SGB (+) = ABP Ag HBS à M6 obligatoires VHC (+) = sérologie VIH VIH = allaitement CI en PP Mdts contre-indiqués (9) Sevrage alcool / tabac Ne pas CI un examen radio

Màj : 09/07/2017
Cas clinique

Mesures de protection

Mr X, 21 ans est amené par sa mère aux urgences pour propos délirants. En effet elle a remarqué un changement de comportement progressif depuis six semaines. Son fils tient des propos 'encore plus étranges que d'habitude'. Il dit que la police le poursuit, qu'elle veut 'le descendre', parce qu'il est 'trop fort pour eux'. Le patient a d'ailleurs un discours assez décousu: ' de toute facon il ne pourront pas m'avoir... Je suis trop malin... je sais tout... et puis il est là pour m'aider... Dieu sait bien que je suis son prophète... je vais tout vous punir pour vos crimes...' Le discours est entrecoupé de silences où le patient regarde fixement sur sa gauche, d'un air méfiant, vous demande 'faire sortir ce policier d'ici' à plusieurs reprises. Puis éclate d'un rire sonore avant de retomber dans le silence. De plus lorsque vous lui demandez si tout va bien récemment, le patient vous dis que oui, il n'ya rien de particulier, mis à part ces voix dans sa tête qui commentent tout ce qu'il fait. L'attitude calme et détachée du patient contraste avec son discours. Le patient n'a pas d'antécédent particulier, a consulté un psychiatre une seule fois il y a trois ans à la demande de sa mère, qui le trouvait trop isolé, préférant les activités solitaires et avait reçu plusieurs avertissements de la part de ses professeurs concernant la bizarrerie de son comportement. Les parents sont en instance de divorce depuis 6 mois. L'examen clinique et le bilan biologique de première intention sont sans particularité.

Màj : 26/02/2014
Questions isolées

Hépato-gastro-entérologie n°1 - Questions Isolées

Màj : 02/10/2015
Non fait