Item 115 - La personne handicapée : bases de l'évaluation fonctionnelle et thérapeutique.
Dernière mise à jour le 16/12/2018 par David Sulman
Mise à jour en cours

Signaler

Mises à jour

16/12/2018

Mise à jour importante selon Cofer + référentiel neuro : - Restructuration et amélioration de la présentation de l'item - Partie plus complète sur l'aptitude au travail si handicap - Partie complétée sur les aides humaines à domicile et leur financement. - Ajout des handicaps contre indiquant la conduite - Ajout des organismes concernés par l'orientation professionnelle de la personne handicapée. Tombé en QCM. - Ajout des conditions d'obtention de la pension d'invalidité - Ajout des catégories composante la pension d'invalidité - Ajout le fait que l'allocation adulte handicapé dépend du degré d'invalidité - Ajout d'une partie épidémiologie avec la répartition des financeurs du cout du handicap en France - Ajout de la cotation de l'échelle de Rankin - Ajout des avantages de l'échelle MIF - Ajout des deux échelles génériques à retenir pour l'ECN dans l'évaluation du handicap WHOQOL et SF36 - Ajout de précisions sur les autres ressources financieres si handicap. - Ajout de l'APA comme ressource financière si > 60 ans

30/01/2016

Ajout d'un organigramme.

Résumé

Objectifs CNCI
  • Connaître les principes de la législation française vis-à-vis de la compensation du handicap et de l'accessibilité (Loi du 11 février 2005), et leurs conséquences sur les pratiques médicales (voir item 54).
  • Évaluer au plan clinique et fonctionnel une incapacité ou un handicap d'origine
    • motrice
    • cognitive
    • sensorielle
    • viscérale
    • génito-sphinctérienne (déficit, limitation d'activité et de participation)
  • Analyser les principales situations de handicap par
    • l'examen clinique
    • les questionnaires
    • les échelles génériques ou spécifiques
    • les principales techniques instrumentales utilisées en pratique courante
  • Acquérir les bases d'évaluation du pronostic et du traitement d'une affection incapacitante sur la base des notions générales de plasticité sous-tendant la récupération fonctionnelle
  • Savoir organiser le retour ou le maintien à domicile d'une personne handicapée
  • Connaître les principales aides humaines professionnelles pouvant intervenir au domicile de la personne handicapée
  • Analyser les implications du handicap en matière d'orientation professionnelle et son retentissement social.
  • Favoriser le maintien au travail : connaître les bases de l'organisation de la formation professionnelle et de maintien à l'emploi des personnes handicapées
    • Maison départementale des personnes handicapées (MDPH)
    • l'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH)
    • le fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP)
    • Pôle emploi
Recommandations
  • Collège français des enseignants universitaires de Médecine physique et de réadaptation
Mots-clés A savoir
  • Déficience
  • Limitation d’activité
  • Restriction de participation
  • Facteurs contextuels
  • MDPH, équipe pluridisciplinaire, CDAPH
  • Plan personnalisé de compensation du handicap
  • Loi du 11 Février 2005 AGEFIPH FIPHP
  • Pluri-disciplinaire / globale
  • MDPH et CDAPH
  • PCH et AAH

Définitions du handicap

Cadre légal du handicap en France = Loi du 11/02/2005 :

  • « constitue un handicap au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société, subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive, d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant . »

Handicap : définition OMS :

  • Terme générique qui désigne: les déficiences, les limitations d’activités et les restrictions de participation

Epidemiologie :

  • Premiere cause de handicap des pays développés : cardiopathie ischémique
  • Premiere cause de handicap moteur en France : AVC
  • Financement du handicap en France (34 milliard d'euros/an)
    • Sécu Sociale : 58%
    • Etat : 24%
    • Departements : 12%
    • Divers : 6%

Classification du handicap = CIF (référence actuelle) :

  • Déficience = 1er niveau = niveau lésionnel (concept voisin du symptôme ou du trouble)
    • Altération fonction organique ou structure anatomique => un écart ou une perte importante
      • Exemples :
        • déficiences : motrices, articulaires, sensitives, sensorielles, cognitives, psychiques, métaboliques, vasculaires, digestives, cardiaques, respiratoires, sphinctériennes de la déglutition, du langage...
  • Activité = 2ème niveau = niveau de la fonction
    • Exécution d’une tâche ou d’une action par une personne
  • Limitations d'activités (résultent des déficiences) :
    • Difficultés rencontrées par une personne pour réaliser une action
      • Exemples :
        • limitation à la marche, à la course, de préhension, de communication, de l'habillage...
    • Schéma de raisonnement : déficience X => gêne à réaliser l'action/activité Y = limitation d'activité
      • Exemples : 
        • Déficience sensitive des MI => gêne à l'utilisation des MI => gêne/limitation : à la marche, à la course, à la montée des escaliers...
        • Déficience motrice des MS => gêne à l'utilisation des MS => gêne/limitation : à la préhension, pour s'habiller, pour manger, pour se laver, pour écrire...
    • A noter : différentes déficiences peuvent => une même limitation d'activité Déficience motrice, respiratoire ou cardiaque => limitation à la marche/course...
  • Participation : 3ème niveau = niveau du désavantage social :
    • implication d’une personne dans une situation de vie réelle
  • Restrictions de participation (résultent des 2 premiers niveaux) :
    • Problèmes que peut recontrer une personne dans une situation de la vie réelle
      • Exemple :
        • Restriction de participation au niveau : de la vie sociale (sports, loisirs...), de la vie professionnelle, de la vie familiale...
    • A noter : mêmes déficiences et limitations d'activités peuvent ne pas aboutir aux mêmes restrictions de participation :
      • Une limitation marche/course à pied => restrictions de participations différentes chez un sujet jeune, sportif, avec activité professionnelle et chez une personne âgée quittant rarement son domicile.
        • Restriction de participation sociale +++ chez le jeune, quasi nulle chez la personne âgée.
        • Restriction de participation professionnelle : probablement importante chez le sujet jeune, nulle chez la personne âgée.
        • D'où : importance +++ des facteurs contextuels (cf ci dessous)
  • Exemple :
    • AVC ischémique sylvien superficiel gauche chez un cuisinier de 38 ans, droitier, pratiquant la natation en compétition, marié, 3 enfants
      • Déficiences :
        • hémiplégie/parésie droite à prédominance brachio faciale = déficience sensitivo-motrice de l'hémicorps droit
        • aphasie = déficience du langage
        • HLH = déficience visuelle
      • Limitations d’activités : 
        • marche, préhension, communication, soins quotidiens (se laver, s'habiller...), orientation dans l'espace
      • Restrictions de participation : 
        • professionnelle, sociale (sport), familiale, autonomie à domicile...

 Facteurs contextuels :

  • Modulent activités et participation : indépendants de la pathologie causale
  • Handicap ≠ maladie ou un trauma, dépend aussi et pour une large part de ces ft contextuels
  • 2 catégories :
    • Facteurs personnels = caractéristiques de la personne : âge, sexe, condition physique globale.
    • Facteurs environnementaux :
      • individuels = environnement immédiat, domicile, lieu de travail, école...
      • sociétaux = structures sociales, services, règles de conduite.
    • Ces facteurs = obstacles ou facilitateurs

Concept de qualité de vie :

  • Définition OMS: « sentiment subjectif de complet bien-être physique, moral et social »
  • En pratique :
    • concept qui différe du handicap : entièrement subjectif
    • un paraplégique peut estimer avoir une qualité de vie satisfaisante malgré son handicap

Evaluation des déficiences, de la fonction, du handicap :

Evaluation des déficiences et des symptômes :

  • Echelles d'évaluation de déficiences et de symptômes : mesurent un symptôme, un trouble mais pas son retentissement.
    • Douleur : EVA, EN, EVS, QDSA
    • Paralysie : testing musculaire du MRC (cotation de la force musculaire de 0 à 5)
    • Raideur articulaire : amplitude active/passive par bilan de mobilité articulaire en degrés
    • Spasticité : échelle d'Ashworth modifiée
    • Détérioration et démence : MMS
    • Coma : Glasgow Coma Scale

Evaluation de la fonction : 3 méthodes d'évaluation :

  • Echelles d'évaluations de la fonction: 2 types:
    • Spécifiques d'une fonction ou d'une maladie:
      • Indice algo-fonctionnel de Lequesne: coxarthrose ou gonarthrose
      • Timed up and go test: équilibre
      • Indice fonctionnel de Duruöz: évaluation de la préhension dans la PR
      • Score ASIA: traumatismes médullaires
    • Génériques :
      • MIF (mesure de l'indépendance fonctionnelle)
        • plus complète / items cognifits / sensibilité aux chgts / 18 items  / existe en francais
      • Echelle de Rankin (post-AVC++)
        • 0 : aucun symptome
        • 1 : symptomes mais poursuite des actis
        • 2 : légère incapacitié / réduction activité / peut mener ses propres affaires sans aide
        • 3 : incapacité modérée / certaines aides requises
        • 4 : incapacité modérément sévère / aide pour marcher et pour les besoins élémentaires
        • 5 : incapacité sévère / confinement au lit / nursing
      • Index de Barthel (pathologies neurologiques)
      • IADL
      • Grille AGGIR
  • Evaluation de la fonction en clinique :
    • Exemple la marche : interrogatoire, évaluation clinique de la marche, appréciation de paramètres spatio-temporaux de la marche...
  • Evaluation instrumentale de la fonction :NB : certaines échelles évaluent déficiences, symptômes et fonctions : catalogue mictionnel, score EDSS (SEP).
    • Exemple la marche : plateforme de force, analyse cinématique de la marche...

Evaluation des handicaps :

  • Nécessité d'évaluer les fonctions + le mode de vie propre au sujet + son projet de vie :
    • Projet de vie doit être exprimé par la personne en situation de handicap durant tout acte médical et +++ lors de la rééducation et de la réadaptation
    • Lors de la compensation du handicap, la MDPH s'appuie sur le projet de vie chaque individu.
  • Evaluation de la qualité de vie :
    • Évaluée via échelles génériques et spécifiques et des questionnaires :
    • 2 échelles à retenir :
      • WHOQOL
      • Questionnaire SF36
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 16/12/2018

Mise à jour importante selon Cofer + référentiel neuro : - Restructuration et amélioration de la présentation de l'item - Partie plus complète sur l'aptitude au travail si handicap - Partie complétée sur les aides humaines à domicile et leur financement. - Ajout des handicaps contre indiquant la conduite - Ajout des organismes concernés par l'orientation professionnelle de la personne handicapée. Tombé en QCM. - Ajout des conditions d'obtention de la pension d'invalidité - Ajout des catégories composante la pension d'invalidité - Ajout le fait que l'allocation adulte handicapé dépend du degré d'invalidité - Ajout d'une partie épidémiologie avec la répartition des financeurs du cout du handicap en France - Ajout de la cotation de l'échelle de Rankin - Ajout des avantages de l'échelle MIF - Ajout des deux échelles génériques à retenir pour l'ECN dans l'évaluation du handicap WHOQOL et SF36 - Ajout de précisions sur les autres ressources financieres si handicap. - Ajout de l'APA comme ressource financière si > 60 ans