Item 117 - Le handicap psychique
Dernière mise à jour le 27/07/2019 par David Sulman
Fiche à jour

Signaler

Mises à jour

27/07/2019

Mise à jour plus complète selon référentiel de psychiatrie avec : - Citation de la loi de février 2005 sur le handicap - Citation d'un rendu en terme de fréquence de la population générale concernée par ces handicaps. - Mise à jour avec précision des trois niveaux du handicap adapté à la sphère psychiatrique comme dans le référentiel : Trois niveaux du handicap : (Déficience Limitation d'activité Restriction de participation) - développer les compétences pour faire face aux barrières à différents niveaux es un des objectifs de la prise en charge globale du handicap psychique - Ajout des altérations que l'on cherche à corriger via la rémadiation cognitive chez le patient atteint de schizophrénie - Efficacité de la remédiation cognitive seulement si associé à de la réhabilitation sociale - Hebergement chez la famille de ces patients faute de places d'hébergement adaptés suffisantes - Citation du service d'accompagnement médico-social des adultes handicapés (SAMSAH) comme aide pour els personnes en situation de handicap - Place des infirmiers à domiciles non citées dans la prise encharge de ces patients - Maisons d'accueils spécialisées sont pour les patients les plus dépendants au quotidien avec besoin d'une tiers personne - Ajout des Foyer d'accueil médicalisé (FAM) : personnes nécessitant un accompagnement médical + aide éducative pour obtenir une plus grand autonomie - Ajout des Foyer de vie : personnes ne pouvant exercer une activité professionnelle

13/07/2017

Modif minime mise en page (code couleurs)

22/04/2016

MAJ selon CNUP 1ère Ed. (corrections mineures / mise en page / ajout partie remédiation cognitive)

31/01/2016

- définitions : tableau pour différencier handicaps mental /psychique - principes de PEC --> structures de PEC -->Structures spécialisées --> établissements d'éducation spécialisée : ajout du SESSAD , et dans la section "scolarisation des enfants handicapés" : ajout des UPI, EREA, SEGPA.

Résumé

Objectifs CNCI
  • Evaluer le handicap psychique de l'adulte.
  • Analyser les implications du handicap en matière d'orientation professionnelle et son retentissement social.
  • Argumenter les principes d'utilisation et de prescription des principales techniques de remédiation cognitive.
Recommandations
  •  Cofemer (polycopié national)
  •  Sofmer
  •  CNUP

Définitions

Définition et classification actuelle du handicap : 

  • CIF 2001 / Loi de 02/2005 : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »
  • Deux types de handicap
      Handicap mental Handicap psychique
    Apparition  Dès la naissance Adolescence et âge adulte
    Fréquence 1.8% de la population générale 700 000 en France
    Evolution Stable, durable, irréversible Etat durable ou épisodique avec périodes de rémission en rapport avec une origine psychiatrique ou neurologique, sans altération systématique des facultés intellectuelles
    Retentissement Soins médicaux habituellement peu fréquents, certains étant de nature à diminuer l'impact du handicap Soins médicaux indispensables pour stabiliser le trouble mental et diminuer l'impact du handicap
    Facteurs étiologiques  Affections génétiques (trisomie 21, X fragile) / souffrance foetales, anoxies / cérébrolésions (infectieuses, traumatiques, vasculaires, toxiques, anoxiques) Psychoses, troubles de l'humeur invalidants, troubles anxieux invalidants , troubles de la personnalité évolués, cérébrolésions, démences...

  • Ces 2 handicaps sont souvents intriqués entre eux, parfois isolés, peuvent s'additionner et s'aggraver
  • Frontières entre les 2 floues : notamment chez l'enfant si troubles envahissants du développement
    • Existence de zones de recouvrement pour l'accompagnement des personnes concernées dans le domaine sanitaire, social, voire judiciaire
  • Trois niveaux du handicap :
    • Déficience : 
      • Altérations cognitives / de la planification ...
      • Evaluation clinique (ex: bilan neuropsy.) mais pas toujours possible.
    • Limitation d'activité :
      • Difficultés du fait des déficiences à réaliser une action considérée comme normale (prendre soin de soi/ entreprendre des projets ..)
      • Evaluation clinique par ergothérapeute ou echelles psychométriques adaptées
    • Restriction de participation :
      • Désavanatges sociaux en cas de handicap / dépend de l'environnement du patient / situation de vie réelle (emploi / liens familiaux..)
      • Evaluation écologique au sein du milieu de vie

Evaluation de ces handicaps

Modalités générales d'évaluation :

  • Similaires aux autres handicaps cf item 115 et 54
  • Evaluations déficience cognitive, limitations d'activites, restrictions de participation, facteurs environnementaux
  • Spécificité d'évaluation des déficiences cognitives
    • Enfant : mesure du QI : norme = 100 ± 30
    • Adulte
      • évaluation des déficiences de la personne par les MDPH via un guide barême pour établir un taux d'incapacité
      • échelle spécifique : EGF (échelle globale de fonctionnement)
    • Personne âgée
      • MMS et grille AGGIR
  • Evaluation des limitations d'activités et restrictions de participationscf item 115

Déficience

  • Déficit de l'intelligence, de la mémoire, de la pensée, de la conscience, de l'attention, de l'émotion ou des fonctions psychomotrices
    • Déficit de l'intelligence
      • En pratique : QI < 70 avec inadaptation sociale 
      • Niveau de déficience mentale (OMS)
        • QI < 85 = déficience mentale limite
        • QI < 70 = déficience mentale légère (="retard mental")
        • QI < 55 : déficience mentale moyenne
        • QI < 40 = déficience mentale sévère
        • QI < 25 = déficience mentale profonde
    • Epidémiologie
      • Handicap mental = 650 000 / Psychique = 700 000 personnes en France
      • Poids socio-économique important : 25% des dépenses tous handicaps confondus
    • Etiologies
      • Handicap mental (enfants ++)
        • maladies génétiques : trisomie 21 et syndrome de l'X fragile +++
        • morbidités péri-natales : souffrance foetale/anoxie/infection/toxique
      • Handicap psychique (adultes ++)
        • psychoses : schizophrénie / délire paranoïaque
        • troubles anxieux : TOC/phobies
        • démences : Alzheimer (750 000 personnes)
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 27/07/2019

Mise à jour plus complète selon référentiel de psychiatrie avec : - Citation de la loi de février 2005 sur le handicap - Citation d'un rendu en terme de fréquence de la population générale concernée par ces handicaps. - Mise à jour avec précision des trois niveaux du handicap adapté à la sphère psychiatrique comme dans le référentiel : Trois niveaux du handicap : (Déficience Limitation d'activité Restriction de participation) - développer les compétences pour faire face aux barrières à différents niveaux es un des objectifs de la prise en charge globale du handicap psychique - Ajout des altérations que l'on cherche à corriger via la rémadiation cognitive chez le patient atteint de schizophrénie - Efficacité de la remédiation cognitive seulement si associé à de la réhabilitation sociale - Hebergement chez la famille de ces patients faute de places d'hébergement adaptés suffisantes - Citation du service d'accompagnement médico-social des adultes handicapés (SAMSAH) comme aide pour els personnes en situation de handicap - Place des infirmiers à domiciles non citées dans la prise encharge de ces patients - Maisons d'accueils spécialisées sont pour les patients les plus dépendants au quotidien avec besoin d'une tiers personne - Ajout des Foyer d'accueil médicalisé (FAM) : personnes nécessitant un accompagnement médical + aide éducative pour obtenir une plus grand autonomie - Ajout des Foyer de vie : personnes ne pouvant exercer une activité professionnelle