Item 138 - Soins palliatifs pluridisciplinaires chez un malade en phase palliative ou terminale d'une maladie grave, chronique ou létale (3). La sédation pour détresse en phase terminale et dans des situations spécifiques et complexes en fin de vie. Réponse à la dem
Dernière mise à jour le 24/11/2017 par Alice Liu

Signaler

Mises à jour

24/11/2017

Mise à jour sur collège soins pall (2016) et loi Claeys-Leonetti 2016

30/04/2014

Création de la fiche car nouvel item. prise en charge d'une sédation et de la fin de vie imminente

Résumé

Objectifs CNCI
  • Connaître les indications de la sédation.
  • Savoir délibérer individuellement et collectivement pour aboutir à une décision de sédation.
  • Savoir mettre en oeuvre et évaluer les effets d'une sédation pour un patient atteint de maladie létale.
  • Comprendre la distinction entre une sédation pour détresse en phase terminale et une euthanasie.
  • Savoir analyser une demande d'euthanasie ou de suicide assisté et apporter par tous les moyens légaux une réponse à la détresse qui sous-tend une telle demande.
Recommandations
  • Loi Claeys-Léonetti (2016)
  • Collège de Douleur, Soins Palliatifs et Accompagnement (2016)
Mots-clés A savoir
  • Procédure collégiale
  • Double effet
  • Indications (phase terminale) : hémorragie cataclysmique / asphyxie aiguë / symptômes réfractaires pour patient
  • Procédure collégiale
  • Euthanasie & suicide assisté (interdits) ≠ LATA & double effet

 

 

Sédation pour détresse en phase terminale

Définition

  • Sédation = diminuer la vigilance, pouvant aller jusqu'à une perte de connaissance
  • Indications +++ de la sédation en phase terminale :
    • Phase terminale :
      • hémorragie cataclysmique
      • asphyxie aiguë
      • symptômes réfractaires = perception insupportable pour le patient +++ (et non la famille) et non soulagés par toutes les thérapeutiques non sédatives
        • souffrance
        • douleur
    • Remarque : indications en phase non terminale
      • arrêt de VNI
      • souffrance psychologique réfractaire (transitoire)
      • demande du patient (transitoire)
  • !! La procédure est toujours collégiale (en phase terminale)
    • Discussion collégiale
    • Décision finale revenant au médecin référent (qui peut aller à l'encontre de la discussion collégiale)
  • Loi Claeys-Léonetti +++
    • Si affection grave et/ou incurable et pronostic vital engagé à court terme :
      • Patient conscient : droit à une analgésie et à une sédation continue et profonde jusqu'à la mort
      • Patient incapable d'exprimer son consentement : droit à une analgésie et à une sédation continue et profonde jusqu'à la mort, lors de l'arrêt des traitements n'ayant d'autres effets que le seul maintien artificiel de la vie

Moyens

  • !! Poursuite obligatoire des antalgiques
  • Midazolam IV
    • Titration : 1 mg / 2-3 min ou 5-6 min si âgé/fragilisé.
      • Objectif : RUDKIN ≥ 4
    • Puis IVSE : 50% de la dose titrée / heure
    • Évaluation : / 15 min la première heure, puis minimum 2 fois / jour
  • Score de RUDKIN

RUDKIN 1

Eveil et vigilance normale

RUDKIN 2

Somnolent

RUDKIN 3

Yeux fermé, répond à l'appel

RUDKIN 4

Yeux fermé, ne répond qu'à la stimulation tactile légère

RUDKIN 5

Ne répond pas à stimulation tactile légère.

Réponses à la demande d'euthanasie ou de suicide assisté

Définitions

  • Euthanasie = un tiers met fin à la vie du malade à sa demande
    • Euthanasie active = administration par un tiers d'une substance létale, dont le but est d'abréger la vie
    • Euthanasie passive = arrêt d'une thérapeutique, ayant pour conséquence et but d'abréger la vie
  • Suicide assisté = un tiers met à disposition du malade un produit mortel
  • LATA = limitation et/ou arrêt des thérapeutiques actives
    • Mise en place avec la loi Léonetti (2005) sur l'obstination déraisonnable : obligation du médecin après procédure collégiale, d'arrêter ou ne pas débuter un traitement inutile, disproportionné ou n'ayant d'autre effet que le seul maintien artificiel de la vie
    • NB : la nutrition artificielle et l'hydratation IV font partie de ces traitements (Loi Claeys-Léonetti)
  • Principe du double effet = administration d'un traitement dont l'objectif principal est de soulager le patient en fin de vie, mais pouvant avoir comme conséquence d'abréger la vie (Loi Leonetti 2005) 
  • Euthanasie, suicide assisté  LATA, double effet

Démarche devant une demande d'euthanasie ou de suicide assisté

  • Mise en place écoute et relation de soin aidante
  • Écoute et compréhension de la demande et du motif : refus des traitements, désir de mourir, lassitude etc...
  • Antériorité du désir de mourir, rapport vis-à-vis maladie ?
  • Facteurs associés : douleur, dépression, tbl cognitifs, facteur déclenchant ...
  • Réflexion pluri-disciplinaire
  • Projet de soin
  • !! En France : euthanasie et suicide assisté = crimes
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 24/11/2017

Mise à jour sur collège soins pall (2016) et loi Claeys-Leonetti 2016