Item 159 - Coqueluche
Mise à jour en cours

Signaler

Mises à jour

18/09/2017

précisions sur contagiosité / immunité conférée par infection et vaccination

20/07/2017

Modif minime mise en page (code couleur)

16/02/2017

Corrections coquilles

07/10/2016

Ajout lors de la phase de convalescence : toux NON QUINTEUSE

27/12/2014

Mise à jour, corrections

Résumé

Objectifs CNCI
  • Diagnostiquer une coqueluche.
  • Connaître l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.
  • Connaître les recommandations en termes de prévention de la coqueluche.
Recommandations
Mots-clés A savoir
  • Toxi-infection / Bordetella pertussis
  • Incubation / invasion / état / conval.
  • Quintes / apyréxie / examen normal
  • Confirmation: PCR et cultures (BG)
  • Retent.: NFS / CRP / RTx / iono sg
  • Hospitalisation / isolement / matériel
  • Macrolide PO si contage < 3S
  • Dépistage des contacts +/- ABP 10J
  • Vaccination: M2-3-4 / M18 / 11ans
  • Vérifier statut vaccinal
  • Signes de gravité (5)
  • Hospitalisation si < 6M
  • Matériel de Réa proche
  • CI à la kiné respiratoire
  • Recherche des contacts
  • Eviction scolaire ≥ 5J

Généralités

Définition

  • Toxi-infection des voies respiratoires à Bordetella pertussis

Epidémiologie

  • En France, 1ère cause de mortalité infectieuse chez le nourrisson < 3 mois
  • Couverture vaccinale incomplète / déclaration non obligatoire +++

Physiopathologie

  • GermeBordetella Pertussis = bacille Gram (-) (de Bordet-Gengou)
  • Transmissionpar gouttelettes de salive / strictement inter-humaine
  • Virulencepar libération de toxines pertussiques à tropisme respiratoire et neurologique

Diagnostic

Examen clinique

  • Interrogatoire
    • Terrain: carnet = statut vaccinal du nourrisson ou de l’enfant (à savoir)
    • Anamnèse: notion de contage (épidémique) / mode de garde
  • Examen physique: 4 phases
    • En pratique: évoquer coqueluche devant toute toux sans fièvre du nourrisson +++
    • Incubation: asymptomatique / dure ~ 10J
    • Invasion = phase catarrhale
      • toux / rhinite / fébricule ; !! enfant contagieux (= éviction)
      • La contagiosité est maximale pendant la phase catarrhale puis diminue pour devenir nulle au bout de 3 semaines.
      • L'antibiothérapie permet de réduire la durée de contagiosité à 3-5 jours après instauration du traitement.
    • Etat = phase de quintes
      • Quinte stéréotypée
        • agitation ou anxiété (« méditation »)
        • secousses expiratoires en série
        • turgescence +/- cyanose du visage
        • reprise inspiratoire bruyante (« chant du coq »)
        • enfant exténué / parfois vomissement
        • survenue nocturne fréquente
      • Signes associés
        • Signes négatifs: !! apyrétique / examen pulmonaire normal
        • Facteur déclenchant / tolérance (rechercher SdG +++)
        • Préciser rythme et nombre de quintes quotidiennes
    • Convalescence
      • Toux spasmodique / réduction rapide de la contagiosité
      • Disparition progressive sur plusieurs semaines
  • Rechercher des signes de gravités (6) (à savoir)
    • Age: nourrisson < 3 mois +++
    • Quinte asphyxiante: apnées et/ou cyanose (feuille de quintes nécessaire)
    • Troubles de la conscience +/- malaise grave (cf Malaise grave du nourrisson et mort subite.)
    • Alimentation impossible / dénutrition / vomissements répétés
    • Bradycardie ou tachycardie / météorisme
    • SIADH / hyperlymphocytose (Sd toxinique diffus)

Examens complémentaires

  • Pour diagnostic positif: toujours nécessaire +++
    • Modalités (3)
      • mais toujours sur sécrétions naso-pharyngées
      • PCR: le meilleur examen à l'heure actuelle et le seul à réaliser en pratique courante
      • Culture: sur milieu de Bordet-Gengou / Se moyenne = 60%
      • Sérologie: La sérologie n'est pas recommandée dans la pratique clinique.
    • Indications
      • NN et nourrisson: PCR systématique
      • Enfant et adultes:
        • Culture et/ou PCR si toux < 14 jours
        • PCR (uniquement) si toux comprise entre 14 et 21 jours
        • Après 21 jours: diagnostic essentiellement clinique (notion de contage) / recherche d'un cas secondaire
  • Pour évaluation du retentissement
    • NFS: hyperlymphocytose (> 10 000/mm3) (non spécifique)
    • CRP: !! le plus souvent normale (élimine les diagnostics ≠)
    • Radio thorax: recherche atélectasie / surinfection / PTx (< 1%)
    • Ionogramme sanguin: dépistage d’un SIADH (hyponatrémie)

Formes cliniques

  • Coqueluche du nourrisson
    • Phase d’incubation souvent courte (< 7J)
    • Quinte souvent atypique (sans reprise inspiratoire) / pas de chant du coq
  • Coqueluche de l’enfant
    • Toux chronique peu spécifique / souvent spasmodique
    • En pratique: tableau atypique possible à tout âge
  • Coqueluche maligne
    • Forme rare / seulement chez le nourrisson < 3M
    • Détresse respiratoire (leucostase pulmonaire) / neuro / hémodynamique
    • Pronostic sombre: mortalité dans 3/4 des cas...
  • Coqueluche de l'ado/ l'adulte/ la personne âgée : forme atypique sans reprise inspiratoire: banale bronchite traînante, toux quinteuse/spasmodique
    •  Complications rares
    •  Toute toux prolongée > 1 semaine doit faire rechercher la coqueluche !

!! Diagnostics différentiels devant une toux du nourrisson

  • RGO / asthme-bronchiolite à VRS
  • Inhalation de corps étranger / laryngite sous-glottique
  • Pneumopathie atypique (mycoplasme) / mucoviscidose
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Détail de la dernière mise à jour

Date: 18/09/2017

précisions sur contagiosité / immunité conférée par infection et vaccination