Item 167 - Gale et pédiculose
Dernière mise à jour le 14/09/2017 par Timothee Olivier
Mise à jour en cours

Signaler

Mises à jour

14/09/2017

correction minime

13/07/2017

Minime modif mise en page ( code couleurs)

14/02/2017

Corrections coquilles et ajout précisions dans le mode d'administration du Prioderm®

24/10/2016

24/10/16 : mise à jour traitement gale

10/10/2016

10/10/16 : ajout de la Perméthrine (Topiscab 5%) en application locale, dans l'arsenal thérapeutique contre la gale

15/05/2016

Pilly 2016

Résumé

Objectifs CNCI
  • Diagnostiquer et traiter une gale et une pédiculose.
  • Connaître la conduite à tenir devant un cas contact et en cas d'épidémie.
Recommandations
Mots-clés A savoir
  • Transmission inter-humaine directe / indirecte
  • Sillons / vésicules perlées / nodule
  • Lésions de grattages +/- impétiginées
  • Scabicide local: benzoate de benzyle
  • Scabicide PO: ivermectine 1 prise, à répeter 
  • Causes de persistance du prurit (5+3)
  • Diagnostic (+) clinique
  • Bilan IST / éducation
  • Sujets contacts: dépistage / traitement
  • Décontamination linge / literie
  • Information écrite remise
  • Eviction scolaire gale jusqu'à 3J après début TTT

A. GALE

Généralités

Définition

  • Gale sarcoptique = gale humaine
  • Due à un parasite acarien: Sarcoptes scabiei, variété hominis

Epidémiologie

  • Parasitose fréquente en recrudescence 
  • Facteurs de risque: pauvreté / promiscuité / manque d’hygiène / vie en collectivité (EPHAD ++)
  • Homme = seul réservoir de la maladie
  • Incubation = 5J à 1M

Physiopathologie

  • Femelle sarcopte creuse tunnel dans couche cornée et y pond ses œufs = sillon scabieux
  • Durée cycle parasitaire = 20J = Oeuf → Larve → Adulte
  • Charge parasitaire de 10/20 femelles par individu
  • Sarcopte meurt en 12/24h en dehors de l'hôte
  • Prurit lié à réaction urticarienne 
  • Modes de transmission = inter-humaine
    • Par contact direct et rapproché +++ : mains / sexuel (= IST)
    • Par contact indirect: vêtement, literie / moins fréquent (SAUF pour formes hyperkératosiques)

Diagnostic

Clinique ++

  • Interrogatoire
    • Terrain: SDF /EPHAD / bas niveau social / promiscuité (foyers)
    • Anamnèse: notion de contage → sujets contacts +++ (à savoir)
    • Signes fonctionnels: prurit = à recrudescence nocturne / intense / caractère familial
  • Examen physique
    • Lésions élémentaires (3) 
      • Sillons scabieux: traits fins / sinueux / blanchâtres / 5-15 mm (= trajet des femelles) / contient les oeufs pondus
      • Vésicules perlées: élevures translucides et punctiformes 
      • Nodule scabieux: nodule brun-violacé prurigineux / OGE ++ / rare
    • Lésions non spécifiques
      • Lésions de grattage +++excoriations / lichénification / prurigo 
      • Complications: Impétiginisation (surinfection strepto et staph ++) / Eczématisation
    • Topographie caractéristique
      • Mains = espaces inter-digitaux et face antérieure du poignet ++
      • Face antérieure du corps = seins / ombilic / creux axillaires / OGE
      • Epargne le visage et le dos (à savoir)

Examens complémentaires

  • Pour diagnostic positif
    • Diagnostic avant tout clinique ++ : anamnèse + éruption cutanée évocatrice
    • Dermatoscope (NON systématique) = visualisation du parasite avec aspect en "deltaplane" 
    • Prélèvement local pour examen direct (NON systématique)
      • Opérateur-dépendant/ peu sensible si pauci-infestation
      • Grattage d’un sillon ou vésicule perlée 
      • Mise en évidence du parasite/oeuf à l’examen direct au microscope 
    • Biologie non spécfiique : hyperéosinophilie (mais inutile de réaliser NFS en cas de gale commune)
  • Pour évaluation du terrain
    • Bilan IST +++ si transmission sexuelle évoquée
      • Sérologie VIH (avec accord du patient)
      • Syphilis: VDRL / TPHA
      • VHB (VHC n’est plus obligatoire)
      • Prélèvement pour gonocoque et chlamydia

Formes cliniques

  • Gale du nourrisson
    • Lésion spécifique: vésiculo-pustule palmo-plantaire +++
    • Topographie spécifique: atteinte visage / cuir chevelu possible / nodules scabieux péri-axillaires
  • Gale disséminée inflammatoire
    • Caractère profus et étendu de l'éruption cutanée
    • Terrain: personnages âgées / alitées / troubles fonctions supérieurs ++
    • Conséquente de: diagnostic tardif / déficit immunitaire / traitements inadaptés (corticothérapie)
  • Gale hyperkératosique (anciennement « gale norvégienne »)
    • Terrain particulier: immuno-déprimé ++ (SIDA / diabétique / sujet âgé en collectivité avec traitement immunosuppresseur)
    • Lésions croûteuses / érythrodermie hyperkératosique / épaississement unguéal
    • Prurit modéré voire absent / atteinte visage-cuir chevelu fréquente
    • Extrême contagiosité car grand nombre de parasites (> 1 million)
  • Formes compliquées
    • Surinfection / Impétiginisation
      • Germes: Streptocoque et Staphylocoque aureus 
      • Tout impétigo de l'adulte doit faire rechercher une gale ++
    • Eczématisation:
      • Liée à la gale ou au traitement
    • Nodules post-scabieux:
      • Lésions papulo-nodulaires prurigineuses rouges / cuivrées / ubiquitaire
      • Peuvent persister plusieurs semaines après un traitement efficace
      • Ne contiennent pas de sarcopte (réaction immuno-allergique) → ne PAS traiter si présence isolée ++

Diagnostics différentiels

  • Autres dermatoses prurigineuses généralisées
    • Pédiculose corporelle (cf infra)
    • Gale d’origine animale = prurit avec excorations mais pas de sillons / contact avec animaux ++
  • Causes de prurit sine materia 
    • Cholestase hépatique
    • Hémopathie (Hodgkin / LNH)
    • Insuffisance rénale chronique
  • Sécheresse cutanée
  • Acarophobie = peur des acariens 
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 14/09/2017

correction minime