Item 183 - Hypersensibilités et allergies cutanéomuqueuses chez l'enfant et l'adulte. Urticaire, dermatites atopique et de contact
Dernière mise à jour le 20/01/2019 par David Sulman

Signaler

Mises à jour

20/01/2019

Mise à jour importante selon référentiels et questions tombées/tombables : Urticaire : - Ajout de la cascade physio-pathologique urticarienne de manière simple pour retenir à l'ECN - Ajout des anti-H1 selon l'age de l'enfant d'après le college de pédiatrie - Ajout du délai d'apparition et de la multiplicité de mécanismes dans les urticaires médicamenteux -Ajout de la liste complète citée dans le référentiel des médicaments repsonsables d'urticaire -Ajout de la liste complète citée dans le référentiel des aliments responsables d'urticaire Dermatite atopique - Ajout de l'absence de contre-indication pour une formation ou un emploi en cas de dermatite atopique présente - Ajout dans les modalités de traitement de l'arret progressif des dermocorticoides dans la dermatite atopique avec l'ajout d'une consultation de suivi rapprochée. -Ajout de l'absence de contre indicaiton aux vaccins - Ajout de la nécessité d'une hygiène "controlée" - Ajout de précisions sur le Tacrolimus local dans la dermatie atopique Eczema de contact - Refont complète du traitement de la dermatite de contact avec notamment ajout de la place des corticoides généraux - Ajout de la place des anti-histaminiques - Ajout de la conduite à tenir si eczema de contact au dermocorticoide utilisé - Ajout d'une partie sur l'éviction de l'allergène avec arret de travial / liste à remettre etc - Ajout du fait que les allergènes de contact constituent le tableau 65 des maladies professionnelles ( tombable) - Ajout des allergènes manquants notamment pour horticulture ( présent dans référentiel) tombé à l'ECNi blanc national de 2017 - Ajout de l'allergène le plus fréquent dans les eczéma de contact ( Nickel) - Ajout du fait que dans le diagnostic de dermatite d'irritation. les lsions sont limitées au zone de contact -Ajout des deux formes chroniques pouvant apparaitre ( eczema lichénifié et keratodermie palmo-plantaire

Résumé

Objectifs CNCI
  • Expliquer la physiopathologie de l'urticaire et des dermatites atopique et de contact.
  • Diagnostiquer une hypersensibilité cutanéomuqueuse aiguë et/ou chronique chez l'enfant et chez l'adulte.
  • Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.
  • Identifier le caractère professionnel d'une dermatose allergique : démarche diagnostique étiologique, éviction du risque.
Recommandations
Mots-clés A savoir
  • Urticaire: chronique si > 6S
  • Immunologique / non immuno (UC)
  • Papules érythémato-oedèmateuses
  • Prurigineuses / mobiles / fugaces
  • Tuméfaction blanche hypodermique
  • UC: Tt d’épreuve anti-H1 pour 4-8S
  • Eczéma: HyperSe retardée 4 (LT)
  • Lésion érythémato-vésiculeuse
  • Bordure émiettée / prurigineuse
  • Dermite irritative (orthoergique)
  • Eczéma de contact = patch-tests
  • DA: Nourrisson: suintantes / convexes
  • Enfant = squameuses / grands plis
  • Syndrome de Kaposi-Juliusberg
  • DA = MHD + DC + traitement sympto (3)
  • Facteur déclenchant
  • US: AUCUN ex. paraclinique
  • Urticaire = pas de corticoïdes
  • Anaphylaxie = adrénaline IM
  • Déclaration en MPI
  • Aménagement poste de travail
  • Eliminer l’infection avant DC
  • Education / hygiène si DA
  • Eviter sujet avec herpès labial

A. URTICAIRE

Généralités

Définition

  • Une urticaire = éruption cutanée allergique papulo-oedémateuse
  • Chronique si persistance des lésions > 6 semaines +++

Epidémiologie

  • Pathologie fréquente +++ : 15-20% de la population fera ≥ 1 poussée
  • Si persistance > 6mois: permanence des lésions (40% à 10ans...)

Physiopathologie

  • Urticaire superficiel = oedème dermique  / profond = oedème dermo-hypodermique
  • Dans tous les cas, principal médiateur impliqué dans l’urticaire = histamine
  • Cascade d'activation : mastocytes => histamine => augmentation perméabilité capillaire => oedème D ou DH.
  • Mais on distingue 2 types de mécanismes
    • Urticaire immunologique = réaction d’hypersensibilité immédiate (type 1 / par IgE)
      • 1ère phase de sensibilisation (asymptomatique) puis phase effectrice
      • Fixation Ag/IgE ou complexes immuns circulant sur mastocytes
      • Libération massive d’histamine → oedème dermique +/- hypodermique
    • Urticaire non immunologique (dans urticaire chronique ++)
      • Par apport direct d’histamine (ou d’histamino-libérateur)
      • Par défaut d’inhibition (dans oedème angioneurotique familial)

Etiologies

Dans les urticaires aiguës

  • Médicaments
    • Principaux responsables :
      • Pénicilline / AINS / aspirine / IEC / sérum et vaccins / PdC / curares
    • Produits de contraste iodés / IEC, etc.
    • Apparait dans les minutes ou heures post-prise
    • Multiples mécanismes
  • Alimentation
    • Par hypersensibilité: oeufs / poissons / crustacées / lait et fromage / alcool / fruits exotiques /arachides
    • Aliments riches en histamine: tomate / fraise / banane / chocolat
  • Autres étiologies
    • Infections virales: VHB / MNI / CMV
    • Piqûres d’hyménoptère (abeille / guêpe..)

Dans les urticaires chroniques

  • Urticaire physique
    • Dermographisme: urticaire au frottement (vêtement ++)
    • Urticaire retardée à la pression (port d’objet, sac..)
    • Urticaire cholinergique: après sudation ou émotion
    • Urticaire au froid / urticaire à l’eau, etc.
  • Urticaire de contact
    • Animaux: chenilles / méduses
    • Végétaux: orties (d’où le nom) / algues
    • Produits professionnels: latex +++
  • Autres étiologies
    • Thyroïdite de Hashimoto (hypothyroïdie)
    • Infections parasitaires (giardiase, ascaridiose..)
  • Idiopathique +++
    • Pas d’étiologie retrouvée dans 50 à 80% des cas
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 20/01/2019

Mise à jour importante selon référentiels et questions tombées/tombables : Urticaire : - Ajout de la cascade physio-pathologique urticarienne de manière simple pour retenir à l'ECN - Ajout des anti-H1 selon l'age de l'enfant d'après le college de pédiatrie - Ajout du délai d'apparition et de la multiplicité de mécanismes dans les urticaires médicamenteux -Ajout de la liste complète citée dans le référentiel des médicaments repsonsables d'urticaire -Ajout de la liste complète citée dans le référentiel des aliments responsables d'urticaire Dermatite atopique - Ajout de l'absence de contre-indication pour une formation ou un emploi en cas de dermatite atopique présente - Ajout dans les modalités de traitement de l'arret progressif des dermocorticoides dans la dermatite atopique avec l'ajout d'une consultation de suivi rapprochée. -Ajout de l'absence de contre indicaiton aux vaccins - Ajout de la nécessité d'une hygiène "controlée" - Ajout de précisions sur le Tacrolimus local dans la dermatie atopique Eczema de contact - Refont complète du traitement de la dermatite de contact avec notamment ajout de la place des corticoides généraux - Ajout de la place des anti-histaminiques - Ajout de la conduite à tenir si eczema de contact au dermocorticoide utilisé - Ajout d'une partie sur l'éviction de l'allergène avec arret de travial / liste à remettre etc - Ajout du fait que les allergènes de contact constituent le tableau 65 des maladies professionnelles ( tombable) - Ajout des allergènes manquants notamment pour horticulture ( présent dans référentiel) tombé à l'ECNi blanc national de 2017 - Ajout de l'allergène le plus fréquent dans les eczéma de contact ( Nickel) - Ajout du fait que dans le diagnostic de dermatite d'irritation. les lsions sont limitées au zone de contact -Ajout des deux formes chroniques pouvant apparaitre ( eczema lichénifié et keratodermie palmo-plantaire