Item 216 - Adénopathie superficielle de l'adulte et de l'enfant
Dernière mise à jour le 21/07/2018 par Alexandre NAVIDI

Signaler

Mises à jour

21/07/2018

Mise à jour importante de la fiche selon le collège d'hématologie + partie pédiatrique via bourrillon : - Précisions sur les diagnostiques différentiels - Ajout de notions de physiopathologies - Refonte du paragraphe "étiologies" - Ajout des critères locaux de malignité dans le paragraphe orientation diagnostique - Mise à jour des examens complémentaires (cytoponction / biopsie-exérèse) - Mise à jour de la stratégie diagnostique - Ajout d'une partie sur les particularités pédiatriques

11/03/2017

Corrections de coquilles ; Correction d'un lien mort ; Ajout phénytoïne et allopurinol dans étiologies médicamenteuses ; Ajout kyste sébacé et maladie de Verneuil dans diagnostics différentiels

15/09/2016

Réorganisation et détail des étiologies selon le collège d'immunologie : Organisation des étiologies selon le caractère isolé ou diffus des adénopathies

05/06/2016

Item revu et conforme au programme du collège de médecine interne

14/05/2016

MAJ selon SFH 2ème Ed. : corrections mineures (précisions diagnostic différentiel devant tuméfaction / NPO mélanome / blastose circulante au frottis) et mise en page

Résumé

Objectifs CNCI
  • Devant une ou des adénopathies superficielles, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.
Recommandations 
Mots-clés À savoir 
  • 3 étios : infectieux / tumoral / autre
  • ADP localisées: bactérien / lymphome
  • ADP diffuses: viroses / leucémies
  • Pas d’ADP: SMP / SMD / myélome
  • Mdts / contage / voyage / animaux
  • AEG / fièvre / prurit / douleur / infl.
  • Porte d’entrée / HMG-SMG / ex. ORL
  • NFS-frottis / VS-CRP / RTx-IDR
  • Cytoponction ou sérologies (EBV)
  • ADP > 1M ou > 3cm = biopsie +++
  • Schéma daté / signé
  • MonoADP = porte d’entrée
  • PolyADP = sérologie VIH

 

Généralités

Définition

  • Adénopathie (ADP) = hypertrophie pathologique d’un ganglion lymphatique
  • En pratique, on parle d’ADP si la taille du ganglion est supérieure à 1cm.
  • !! diagnostique différentiel (pour toutes les aires gg) :
    • Tumeur bénigne : lipome / fibrome / neurinome
    • Tumeur liquide : kyste / abcès
    • Tumeur pulsatile : anévrysme

Physiopathologie

  • Prolifération lymphocytaire bénigne : réaction à une infection
  • Prolifération d’un agent infectieux dans le gg (rare)
  • Prolifération lymphocytaire maligne (hémopathies lymphoïdes)
  • Prolifération non lymphocytaire maligne : méta de K solides

Aires ganglionnaires superficielles (4)

  • Cervicales : drainage sphère ORL / thyroïde / cuir chevelu
  • Sus-claviculaires : drainage médiastin / poumon / abdomen / reins / testicules
  • Axillaires : drainage seins / membres supérieurs / paroi thoracique
  • Inguinales : drainage périnée / membres inférieurs / OGE (sauf testicules)

!! Remarque

  • Tout examen des aires ganglionnaires se fait sur un schéma daté et signé. (à savoir)

Étiologies

Etiologies infectieuses

  • ADP localisées
    • bactéries ++ : ADP à pyogènes / tuberculose / syphilis I / griffe du chat (bartonella henselae)
  • ADP diffuses
    • virales ++ : virose / mononucléose / infection VIH (à savoir) / CMV / Adénovirus / Varicelle / PV B19
    • bactériennes: brucellose / pasteurellose / syphilis secondaire
    • parasitaires: toxoplasmose / leishmaniose / filariose, etc.
    • mycotiques

Etiologies tumorales

  • Métastases de cancers solides (!! au mélanome = aire de drainage variable)
    • ADP cervicale: cancer de la thyroïde / des VADS / glandes salivaires
    • ADP sus-claviculaire
      • gauche (Troisier): cancers digestifs / testicule / rein / prostate
      • droite: cancer broncho-pulmonaire (et lymphome médiastinal)
    • ADP axillaire: cancer du sein
    • ADP inguinale: cancer du canal anal
  • Hémopathies malignes
    • Leucémies: dissémination hématogène (partout) → ADP diffuses et symétriques
      • = LLC / leucémie aiguë (LAL > LAM) / maladie de Waldenström
    • Lymphomes: dissémination lymphatique (que certains gg) → ADP localisées et asymétriques
      • = LNH (ADP compressive) et maladie de Hodgkin (non compressive)
    • !! Remarque: pas d’ADP dans: SMP / SMD / myélome
  • En résumé, on retrouve des ADP dans :
    • TOUS les SLP (sauf myélome) / TOUTES les LA
    • !! Pas : SMD / SMP

Autres étiologies

  • Maladies systémiques: granulomatoses (sarcoïdose) / connectivites (LED / PR)
  • Médicaments: hydantoïne / carbamazépine (ADP diffuses)
  • Dermatoses: psoriasis / eczéma
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 21/07/2018

Mise à jour importante de la fiche selon le collège d'hématologie + partie pédiatrique via bourrillon : - Précisions sur les diagnostiques différentiels - Ajout de notions de physiopathologies - Refonte du paragraphe "étiologies" - Ajout des critères locaux de malignité dans le paragraphe orientation diagnostique - Mise à jour des examens complémentaires (cytoponction / biopsie-exérèse) - Mise à jour de la stratégie diagnostique - Ajout d'une partie sur les particularités pédiatriques