Item 231.3 - Valvulopathies - Rétrécissement aortique

Signaler

Mises à jour

27/01/2018

Mise à jour importantes selon recommandations de l'ESC 2017 + JESFC 2018 : - indications epreuve d'effort - modification bilan pré-opératoire ( place du coroTDM, euroscore II) - indications claires de la coronarographie en pré opératoire - modifications indications opératoires - Arrivée de l'aspirine chez les coronaropathes en plus des AVK - Place plus importante du TAVI car meilleur recul des études - Modalités nouvelles de surveillance par ETT - Auto-surveillance de l'INR après éducation du patient est dorénavant recommandée

19/10/2015

MAJ fiche

Résumé

Objectifs CNCI
  • Diagnostiquer une insuffisance mitrale, un rétrécissement aortique, une insuffisance aortique.
  • Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.
  • Connaître les principes de suivi des patients avec prothèses valvulaires.
Recommandations
Mots-clés A savoir
  • Dégénératif (RAC) / bicuspidie / RAA
  • Aortique / systolique / rude / carotide
  • Effort puis repos / dyspnée / syncope
  • SdG: abolition du B2 / SF / ICG / télé
  • Préop: opérabilité / infectieux / vasc.
  • Chirurgie: sympto. ou FEVG < 50%
  • Remplacement valvulaire Ao / CEC
  • Bioprothèse ou mécanique: +/- 70ans
  • Serré et asymptomatique: test d’effort
  • Si AVK au long cours: INR = 2-3
  • Surveillance asympt.: Cs-ETT 1x/6M
  • Valvulopathie associées
  • Serré: < 1cm2 ou < 0.6cm2/m2
  • ICG: dyspnée / RTx / FEVG
  • RAo non serrée = abstention
  • RAo symptomatique = chirurgie
  • Education du patient (AVK / P)
  • Prophylaxie de l’endocardite

Généralités

Définition

  • Sténose de la valve aortique s’opposant à la systole du ventricule gauche (VG)
  • !! valvulopathie la plus fréquente dans les pays développés (5% des > 75ans)

Physiopathologie

  • Mécanismes adaptatifs
    • Hypertrophie du VG: cf ↑ post-charge = HVG (loi de Laplace) sans dilatation 
    • Dysfonction du VG: altération diastolique par ↓ compliance (systole normale ++)
  • Mécanismes symptomatiques
    • Syncope d’effort: par dysfonction diastolique: impossible d’↑ le Qc à l’effort
    • Angor: multifactoriel: HVG = MVO2 ↑ tandis que Qcoro ↓ (car diastole ↓)
    • Douleur thoracique : voir ACR souvent réfractaire

Etiologies

Rétrécissement aortique (RAo) toujours chronique

  • RAo dégénératif (= maladie de Monckeberg) +++
    • Etiologie la plus fréquente dans les PD / 75% des cas de RAo
    • Patient > 65-70 ans
    • Calcification (« RAC ») de la valve +/- extension au septum/anneau
  • RAo congénital (= bicuspidie aortique)
    • A toujours évoquer devant un RAo du sujet jeune : étiologie la plus fréquente entre 30 et 65 ans
    • Le plus souvent: bicuspidie aortique (2 cuspides au lieu de 3)
    • Association fréquente à un anévrysme de l'Ao ascendante (plus rarement une coarctation)
  • Rhumatisme articulaire aigu (RAA): RAo post rhumatismal
    • Fusion commissurale / secondaire à une infection à SGA
    • Devenu très rare dans les pays développés mais PVD ++
    • Association d'un RAo avec une IAo et une atteinte mitrale
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 27/01/2018

Mise à jour importantes selon recommandations de l'ESC 2017 + JESFC 2018 : - indications epreuve d'effort - modification bilan pré-opératoire ( place du coroTDM, euroscore II) - indications claires de la coronarographie en pré opératoire - modifications indications opératoires - Arrivée de l'aspirine chez les coronaropathes en plus des AVK - Place plus importante du TAVI car meilleur recul des études - Modalités nouvelles de surveillance par ETT - Auto-surveillance de l'INR après éducation du patient est dorénavant recommandée