Item 270 - Dysphagie.
Dernière mise à jour le 01/10/2018 par Alexandre NAVIDI
Mise à jour en cours

Signaler

Mises à jour

01/10/2018

Mise à jour via le collège d'HGE et de chirurgie digestive : -précisions sur les définitions des dysphagies hautes et basses -ajout d'un tableau dans la partie -étiologie- résumant toutes les étiologies organiques et fonctionnelles de dysphagie (pour l'ECNi) ainsi qu'une brève descriptions de celles-ci -mise à jour des examens complémentaires (surtout manométrie haute résolution) -refonte totale de la partie diagnostic (clinique et paraclinique) de l'achalasie du SSI -précisions sur les différentes traitements en cas de dysphagie fonctionnelle

Résumé

Objectifs CNCI
  • Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.
Recommandations
Mots-clés A savoir
  • Organique / élective / progressive
  • Fonctionnelle / paradoxale / intermittente
  • SdG: AEG / Troisier / dénutrition
  • Manométrie si EOGD = normale
  • Achalasie : manométrie = (3)
  • Dilatation endoscopie ou myotomie
  • Dysphagie = EOGD +++
  • Rechercher cancer oesophage
  • Sérologie VIH si candidose

Généralités

Définitions

  • Dysphagie: blocage ou gène à la progression des aliments. On distingue:
    • Haute (cervicale) : difficulté à avaler, gêne localisable par le patient : cause ORL / neuro
    • Basse (rétrosternale) : sensation de blocage / ralentissement, sans difficulté à avaler
  • !! NPC avec
    • aphagie: impossibilité totale de déglutir
    • odynophagie: douleur à la déglutition (pharyngée le plus souvent)

Physiopathologie: 2 types de dysphagies

  • Dysphagies organiques (lésionnelles)
    • = dues à une lésion physique de l’oesophage
    • → diagnostic par EOGD
    • Typiquement
      • prédominante sur les solides = élective
      • aggravation progressive
      • retentissement important: dénutrition rapide
  • Dysphagies fonctionnelles
    • = dues à un trouble moteur de l’oesophage
    • → diagnostic par manométrie (pas de lésions à l’EOGD)
    • Typiquement
      • prédominante sur les liquides = paradoxale
      • évolution intermittente / déclenchée par émotions, repas rapides
      • peu de retentissement: pas de dénutrition

Etiologies

 

ORGANIQUE

FONCTIONNELLE                             

  • Sténoses tumorales :
    • CE (+++) : Terrain OH-tabac
    • ADK :
      • oesophagien (sur EBO)
      • ou cardial (étendu à l’œsophage = K œsophage)
  • Exceptionnellement : sarcome / mélanome
  • Troubles moteurs primitifs :
    • Achalasie (= cardiospasme):
      • évolution = méga-œsophage idiopathique
    • Maladie des spasmes diffus de l’œsophage
    • Œsophage « casse-noisettes »
  • Sténoses NON-tumorales :
    • Œsophagite peptique (RGO) +++ : en cas de sténose peptique → régulière, centrée, jonction 1/3 moyen + inferieur
    • Œsophagite non peptique :
      • Corps étranger
      • Caustique
      • Radique
      • Eosinophile (+/- pas de sténose parfois)
    • Anneau de Schatzki : aspect en diaphragme du 1/3 inf
    • Sd de Plummer-Vinson (= Kelly-Paterson) : carence martiale + lésions buccales (glossite) + dysphagie
  • Troubles moteurs secondaires :
    • Sur RGO invalidant (scl +++)
    • Sur collagénoses
      • (Scl / dermatomyosite / LED)
    • Sur maladie neuromusculaires
      • (diabète / amylose / myasthénie)
  • NON sténosant = œsophagites non sténosantes
    • Médicament : Doxycycline / aspirine - AINS / alendronate / KCl (odynophagie prédomine +++)
    • Eosinophile : homme / atopie (50%) / +/- impactions alimentaires
      • EOGD : normale +++
      • (parfois : granité blanchâtre, muqueuse épaissie, fissures linéaires verticales, aspect en « pseudo trachée »)
    • Infectieuse : candida (VIH) / CMV / HSV : sur ID
    • Diverticule de Zenker : face postérieure de la jonction pharyngo-oesophagienne (1/3 sup) :
      • dysphagie haute + régurgitations alimentaires (parfois via pression cervicale)

Causes organiques

  • Etiologies pariétales
    • Cancer de l’oesophage (à savoir)
    • Oesophagite peptique +++
    • Diverticules: de Zenker / du 1/3 inférieur
    • Oesophagite: infectieuse / médicamenteuse / à éosinophiles (gastroscopie normale = dg histo !) / caustique..
  • Etiologies extrinsèques
    • Compression par une ADP médiastinale / goître / CBNPC..
  • Etiologies intra-luminales
    • Syndrome de Kelly-Paterson
    • Anneau de Schatzki

Causes fonctionnelles

  • Troubles moteurs primitifs
    • Achalasie
    • Maladie des spasmes diffus
  • Troubles moteurs secondaires
    • Sclérodermie
    • Pseudo-achalasie
    • Neuropathies
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 01/10/2018

Mise à jour via le collège d'HGE et de chirurgie digestive : -précisions sur les définitions des dysphagies hautes et basses -ajout d'un tableau dans la partie -étiologie- résumant toutes les étiologies organiques et fonctionnelles de dysphagie (pour l'ECNi) ainsi qu'une brève descriptions de celles-ci -mise à jour des examens complémentaires (surtout manométrie haute résolution) -refonte totale de la partie diagnostic (clinique et paraclinique) de l'achalasie du SSI -précisions sur les différentes traitements en cas de dysphagie fonctionnelle