Item 342 - Rétention aiguë d'urine.
Dernière mise à jour le 02/12/2018 par David Sulman
Fiche à jour

Signaler

Mises à jour

02/12/2018

Mise à jour des étiologies avec notamment des précisions complémentaire lors d'une rétention aigue d'urines Obtention d'une partie plus complète sur le syndrome de levée d'obstacle selon référentiel Ajout de la place du Bladderscan dans le diagnostic positif Explication écrites sur le fait de ne pas doser les PSA en aigu Mise à jour contre-indications KT sus pubien Ajout du risque de rupture vésicale en cas de globe urinaire comme complication La prostatite n'est plus une CI formelle de pose de sonde à demeure Ajout des avantages manquants du cathéter sus pubien par rapport au sondage urétral à demeure Ajout des deux cas possibles où la rétention aigue est souvent non douloureuse

04/01/2016

Correction sur le diagnostic étiologique en 1ère intention (notamment sur le dosage du PSA)

Résumé

Objectifs CNCI
  • Diagnostiquer une rétention aiguë d'urine.
  • Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge.
Recommandations
  • Aucune
Mots-clés A savoir
  • Hypertrophie bénigne de prostate
  • Globe vésical / examen des OGE
  • Ebranlement lombaire / BU-ECBU 
  • Résidu post-mictionnel > 100mL 
  • ECBU / créatinine (IRA) / écho 
  • Drainage des urines en urgence 
  • Sondage endo-urétral vs KT sus-pubien 
  • Fractionné / compensation par NaCl
  • Prise de la température
  • Toucher rectal 
  • KT si fébrile / sondage si Hu
  • P° de la levée d’obstacle 
  • NPO le facteur déclenchant
  • RAU = drainage + ECBU (à savoir)

Généralités

Définition

  • Rétention aiguë d’urine (RAU)
    • Impossibilité brutale et totale d’uriner malgré un besoin impérieux
    • secondaire à un obstacle sous-vésical à l’écoulement des urines
  • !! Ne pas confondre avec
    • anurie: absence de sécrétion d’urine par les reins
    • rétention chronique d’urine: résidu post-mictionnel > 100mL

Etiologies

  • Obstacles mécaniques
    • Hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) +++ (0.4 à 6%) : l'âge et sévérité des symptomes augmentent le risque
    • Prostatite
    • Tumeur vésicale / tumeur pelvienne / cancer de la prostate (ssi T3/T4 minimum)
    • Sténose urétrale ( post trauma/post-infectieuse/iatrogène)
    • Corps étranger urétraux
    • Lithiase vésicale
    • Phimosis serré
  • Obstacles fonctionnels (!)
    • Contraction réflexe: sur pathologie anorectale: fécalome ++ / hémorroïdes
    • Neuro: SEP / Parkinson / syndrome de la queue de cheval / NP (diabète / alcool)

Diagnostic

Examen clinique

  • Interrogatoire
    • Terrain: atcd de RAU / HBP connue / diabète, SEP, tumeur pelvienne, etc.
    • Prise: toujours rechercher une prise médicamenteuse +++ (à savoir)
    • Anamnèse: installation brutale / rechercher facteur déclenchant
    • Signes fonctionnels
      • Douleur sus-pubienne: intense (EVA) / spontanée / envie impérieuse d’uriner
      • Signes associés: fièvre +++ / signes urinaires préalables à la RAU
  • Examen physique
    • Prise des constantes: température (à savoir) / FC / FR
    • En faveur du diagnostic positif
      • Globe vésical +++ : voussure hypogastrique / matité / douloureuse
        • 2 cas ou plutot indolor : diabètique / traumatisé médullaire
    • Evaluation du retentissement
      • Palpation des fosses lombaires (PNA) / sepsis / AEG..
      • Rechercher un syndrome confusionnel
    • Pour orientation étiologique
      • Toucher rectal: recherche [HBP / prostatite / cancer / fécalome] (à savoir)
      • Examen de OGE: recherche un phimosis / une inflammation locale

Examens complémentaires

  • Pour diagnostic positif = AUCUN si évident / echo ou bladderscan si doute (PA confus++++) selon HAS
    • !! urgence thérapeutique: aucun examen ne doit retarder le drainage (à savoir)
  • Pour évaluation du retentissement
    • !! A faire seulement après la mise en place du drainage
    • Bilan infectieux: NFS-CRP et ECBU (recherche une infection urinaire)
    • Bilan rénal: iono sanguin – urée – créatinine (recherche une IRA obstructive)
    • Echographie rénale et voies urinaires: rechercher une dilatation des CPC
  • Pour diagnostic étiologique
    • En 1ère intention: ECBU / échographie réno-vésico-prostatique / PSA (à distance de l'épisode de RAU car augmenté artificiellement)
    • En 2nde intention: bilan uro-dynamique / urétro-cystographie rétrograde
  • Pour bilan pré-thérapeutique
    • Hémostage (TP-TCA) si drainage par KT sus-pubien

Diagnostics différentiels

  • Anurie +++
    • Définition: arrêt de la diurèse par les reins
    • Etiologies: obstace urétéral bilatéral ou sur rein unique / IRA organique / choc
    • Diagnostic: pas d’envie d’uriner / pas de globe / vessie vide à l’échographie
  • Rétention chronique d’urine
    • Définition: résidu post-mictionnel avec distension vésicale
    • Etiologies: RAU répétées / HBP +++
    • Diagnostic: globe indolore / mictions par regorgement
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 02/12/2018

Mise à jour des étiologies avec notamment des précisions complémentaire lors d'une rétention aigue d'urines Obtention d'une partie plus complète sur le syndrome de levée d'obstacle selon référentiel Ajout de la place du Bladderscan dans le diagnostic positif Explication écrites sur le fait de ne pas doser les PSA en aigu Mise à jour contre-indications KT sus pubien Ajout du risque de rupture vésicale en cas de globe urinaire comme complication La prostatite n'est plus une CI formelle de pose de sonde à demeure Ajout des avantages manquants du cathéter sus pubien par rapport au sondage urétral à demeure Ajout des deux cas possibles où la rétention aigue est souvent non douloureuse