Item 359.1 - Fractures fréquentes de l'adulte et du sujet âgé - Extrémité supérieure du fémur.
Dernière mise à jour le 29/01/2018 par David Sulman

Signaler

Mises à jour

29/01/2018

Mise à jour : - Liste des facteurs de risque plus complète - Ajout des signes en faveur d'un descellement de prothèse - Ajout du piège en QCM pas d'ostéonécrose possible en cas de PTH - Ajout du critère seuil de 1 an pour les infections nosocomiales sur matériel étranger - Ajout d'un QCM récurrent : avantages d'abord par foyer fermé - Ajout de l'antibiothérapie en per opératoire de chirurgie - Pas de mise sur appui ou position debout à l'examen clinique initial - Ajout du score de Parker

Résumé

Objectifs CNCI
  • Diagnostiquer une fracture de l'extrémité supérieure du fémur, en connaître les implications sur l'autonomie du patient.
Recommandations
  • Aucune
Mots-clés A savoir
  • Coxa vara (< 120°) / valga (> 135°)
  • Classification de Pauwels 
  • Autonomie antérieure / comorbidités
  • PA / pouls / poignet / douleur trochanter
  • Raccourcissement / rotation ext. / adduction 
  • Trait de fracture / déplacement / associées
  • C° col: OATF / pseudarthrose / PTH
  • C° trochanteriennes: cals vicieux
  • Traitement conservateur: réduction/ostéosynthèse
  • Traitement non conservateur: arthroplastie
  • Ex. bilatéral et comparatif
  • Classification de Garden
  • SAT / dernier repas / AVK
  • Lésions associées (6)
  • Bilan de chute au décours 
  • Bilan +/- traitement d’ostéoporose 
  • Garden I/II = ostéosynthèse 
  • Rééducation / kinésithérapie
  • EduP patient porteur de PTH 
  • A jeun/ appui précoce/ HBPM
  • Prévention primaire : protecteur de hanche remboursé chez les plus de 70 ans institutionnalisé

Généralités

Epidémiologie

Physiopathologie

  • Fractures traumatiques +++ (90% des cas)
    • Simple chute de sa hauteur chez le sujet âgé ostéoporotique +++
    • Chez le jeune: plutôt contexte polytraumatique / haute énergie
  • Fractures pathologiques (10% des cas)
    • Sur tumeurs osseuses primitives
    • Autres: iatrogène (corticothérapie ++) / M. de Paget, etc.

Rappels: notions de coxométrie

  • angle CC’D: angle cervico-diaphysaire / N = 120 – 135°
  • angle VCE: couverture externe du cotyle / N = 25° – 35°
  • angle HTE: obliquité du toit du cotyle / N < 10°
  • angle VCAcouverture antérieure de la tête / N > 15° (visible sur faux profil seulement)

Classification

Fractures cervicales (intra-capsulaires; 40%)

  • Classification de Garden (à savoir)
    • Evalue le risque de lésion de l’a. circonflexe (OATF) selon le déplacement
    Garden I20%
    Fracture en coxa valga
    • Coxa valga: CC’D > 135º
    • Déplacement tête fémorale vers le haut
    • Verticalisation des travées osseuses
    • Engrènement du foyer de fracture (impaction)
    Garden II
    Fracture non deplacée
    • Angle CC’D non modifié (= 125 – 135°)
    • Obliquité des travées osseuses normale
    • Engrènement du foyer de fracture
    Garden III50%
    Fracture en coxa vara
    • Coxa vara: CC’D < 125º
    • Déplacement tête fémorale vers le bas
    • Horizontalisation des travées osseuses
    • Absence d’engrènement / comminution postérieure
    • Persistance d’un pont capsulo-synovial post-inférieur
    • Engraîné
    Garden IV30%
    Fracture en coxa vara désolidarisée
    • Idem Garden 3 mais:
    • Fracture désolidarisée (pas de contact capsulaire= désengraînement)
    • → retour des travées osseuses dans l’axe du col +++
    • Diagnostique sur le profil !
  • Classification de Pauwels
    • Evalue le risque de pseudarthrose selon l’angle du trait de fracture
    • plus le trait de fracture est vertical plus le pronostic est mauvais (pseudarthrose)
      • Pauwels 1: angle < 30º (proche de l'horizontal) → peu de pseudarthrose
      • Pauwels 2: angle = 30 – 50° (perpendiculaire à l’axe du col) → moyen
      • Pauwels 3angle > 50º (« verticalisé ») → risque de pseudarthrose +++

Fractures trochantériennes (extra-capsulaires; 60%)

  • Classification de Ender
    • Evalue le risque d’instabilité en fonction de la position du trait de fracture
    • Principe = plus le trait de fracture est bas, plus c’est de mauvais pronostic
Fractures stables

Fracture basi-cervicale 20%
Fracture per-trochantérienne simple 20%

Fractures instables


Fracture per-trochantérienne complexe 30%
Fracture inter-trochantérienne 10%
Fracture sous-trochantérienne 10%
Fracture trochantéro-diaphysaire 10%
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 29/01/2018

Mise à jour : - Liste des facteurs de risque plus complète - Ajout des signes en faveur d'un descellement de prothèse - Ajout du piège en QCM pas d'ostéonécrose possible en cas de PTH - Ajout du critère seuil de 1 an pour les infections nosocomiales sur matériel étranger - Ajout d'un QCM récurrent : avantages d'abord par foyer fermé - Ajout de l'antibiothérapie en per opératoire de chirurgie - Pas de mise sur appui ou position debout à l'examen clinique initial - Ajout du score de Parker