Item 71 - Différents types de techniques psychothérapeutiques.

Signaler

Mises à jour

11/03/2017

Corrections de coquilles ; Mise en page revue

21/04/2016

MAJ selon CNUP 1ère Ed. (corrections mineures / mise en page / ajout précision sur le titre de psychothérapeute, ajout modalités de la thérapie familiale)

22/03/2016

Correction du bug de police et amélioration de la mise en page

04/12/2014

Code couleur mis à jour

29/11/2014

Points importants mis en relief

29/11/2014

Introduction plus complete. Mises à jour correspondante au programme des i ECN.

Résumé

Objectifs CNCI
  • Expliquer les principaux contextes théoriques, les principes de base.
Recommandations
  • Référentiel de Psychiatrie 2016
Mots-clés À savoir
  • Psychothérapie de soutien: toujours indiquée
  • Psychanalytique: théorie basée sur l'inconscient
  • Thérapies cognitivo-comportementales
  • Thérapie systémique (familiale ou de couple) : en groupe
  • Pas d’analyse si psychose décompensée ou sévère

Introduction

Psychothérapie

  • "Toute méthode de traitement des désordres psychiques ou corporels utilisant des moyens psychologiques et, d'une manière plus précise, la relation du thérapeute et du malade"
  • Différents moyens : échange verbal, utilisation de la relation entre thérapeute et patient, réflexion, suggestion, apprentissage de techniques spécifiques, ...
  • Implique une demande de soins/de changement et l'engagement du patient
  • On définit un objectif thérapeutique
  • Il existe plus de 400 psychothérapies néanmoins elles sont fondées sur une théorie scientifique reconnue et ont des indications claires
  • Leur point commun est la relation thérapeutique basée sur l'empathie
  • Le choix de la psychothérapie se fait selon :
    • Symptômes du patient
    • Choix du patient
    • Accessibilité aux soins
  • Les trois grands courants sont :
    • Les thérapies cognitives et comportementales (TCC)
    • La psychothérapie analytique
    • La thérapie systémique familiale
  • !! Remarque : psychothérapeute = profession réglementée depuis 2004
    • Professionnel inscrit sur le « Registre national des psychothérapeutes »
    • Plusieurs formations mènent à la profession : psychiatre, psychologue, ...

Psychothérapies individuelles

Psychothérapie de soutien

  • Principe
    • Soutien du patient dans le vécu de sa maladie : c'est la base en commun de toutes les psychothérapies.
    • Psychothérapie la plus utilisée et la moins théorisée
  • Indications
    • Très large: potentiellement toute pathologie somatique ou psychique
  • Objectifs
    • Permettre au patient d'exprimer ses émotions
    • Améliorer l'estime de soi
    • Renforcement des capacités d'adaptation du patient par rapport au stress
  • Modalités
    • Repérer et structurer la demande du patient
    • Continuité relationnelle / disponibilité / objectivité et honnêteté
    • Écoute attentive, bienveillante, empathique pour établir une relation de confiance
    • Verbalisation de la souffrance du patient et dépistage de ses résistances

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

  • Principe
    • Fondée sur la théorie de l’apprentissage cognitif et comportemental du psychisme
    • Postulat = les réponses comportementales ou cognitives dysfonctionnelles (= les symptômes) par le patient résultent d'un conditionnement
    • Appartiennent aux thérapies brèves
    • 3 évolutions successives des TCC
      • 1 = Modèle comportemental (ou béhavioriste) : apprentissage fondé sur le conditionnement et sur l'influence de l'environnement
      • 2 = Modèle cognitif : apprentissage fondé sur le traitement sélectif de l’information
      • 3 = Vague « émotionnelle » qui prône l'acception et la pleine conscience en plus de combiner les principes du modèle comportemental et ceux du modèle cognitif (thérapie d'acception et d'engagement, thérapie comportementale dialectique, thérapie cognitive basée sur la pleine conscience, réduction du stress par la pleine conscience, thérapie cognitive basée sur la pleine conscience, activation comportale, ...)
  • Indications
    • Troubles anxieux : phobiques +++ / TOC (efficacité prouvée)
    • Stress post-traumatique / Trouble de l'humeur / Prévention du suicide
    • Trouble du comportement alimentaire (TCA) / Troubles du sommeil / Troubles de la personnalité (borderline ++)
    • Dépendance / Schizophrénie (compensée)
    • Douleurs chroniques
  • Contre-indications : schizophrénie productive / mélancolie / manie / paranoïa
  • Objectifs
    • Acquisition par le patient de compétences psychologiques pour lui permettre d'avoir des réponses adaptées
  • Modalités
    • Théorie comportementale
      • Désensibilisation : confrontation progressive en imagination au stimulus anxiogène avec relaxation
      • Exposition graduée : confrontation in vivo (graduée) au stimulus anxiogène avec « modeling » participatif (le thérapeute montre de nouveaux comportements)
      • Immersion (« flooding ») : affrontement direct non gradué de la situation anxiogène
    • Théorie cognitive
      • Modification des schémas cognitifs : renforcement positif / renforcement négatif
      • Thérapie rationnelle : étude des schémas de pensée « erronés » (surgénéraliser, pensée dichotomique, conclusions arbitraires...)
      • Affirmation de soi
      • Développement des compétences sociales
    • Méthode émotionnelle
      • Acceptation et engagement pour des changements en accord avec soi même
      • techniques de tolérance et d'adaptation aux situations
      • méditation pleine conscience

Psychothérapie analytique

  • Principe
    • Fondée sur le postulat de l'inconscient (défini par Freud)
    • Théorie topique : inter-relation entre :
      • Le « Ça » = inconscient, siège des pulsions et des désirs refoulés
      • Le « Surmoi » = conscience morale, intégration des interdits
      • Le « Moi » = conscient, instance médiatrice entre le Ça et le Surmoi
  • Indications
    • « Névroses » : troubles anxieux, phobies, TOC, ESPT
    • Troubles somatomorphes
    • Troubles de la personnalité (histrionique et narcissique ++)
    • Troubles de l'adaptation
    • Patient demandeur, motivé, avec un bon « insight » (prise de conscience des troubles)
  • Contre-indications : troubles psychotiques sévères ou décompensés (à savoir)
  • Objectifs
    • Accomplir des projets existentiels par l'apaisement de la souffrance liée à un symptôme et l'abolition des mécanismes de défense délétères
    • Prise de conscience par le patient des conflits inconscients et de ses processus psychiques
  • Modalités
    • Cure analytique
      • Cadre strict : patient sur un divan, psychanalyste hors champ de vision, attitude de « neutralité affective », etc.
      • Techniques nombreuses : associations libres / transfert / contre-transfert / interprétation
      • Traitement long : plusieurs années pour la cure type
    • Psychothérapie d'inspiration psychanalytique (PIP)
      • « Cure-type aménagée » : patient et thérapeute assis face à face
      • Thérapie plus orientée soins : tend à supprimer les symptômes

Thérapies brèves

  • Nombre de séances déterminé à l'avance
  • Ex: thérapie inter-personnelle avec travail sur le déséquilibre des relations inter-personnelles du sujet, supposé être à l'origine du trouble
  • Troubles anxieux et dépressifs ++

Hypnose

  • Troubles conversifs
  • Troubles somatoformes
  • Phobies
  • Chez les douloureux chroniques +++

Thérapies à médiation corporelle

  • Corps comme médiateur dans le travail thérapeutique
  • Très nombreuses techniques
  • Dont relaxation : action sur le tonus musculaire ++
  • Indications larges dans les troubles anxieux et les troubles somatoformes
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 11/03/2017

Corrections de coquilles ; Mise en page revue