Item 77 - Addictions comportementales
Dernière mise à jour le 26/08/2018 par Jérémy LAURENT

Signaler

Mises à jour

26/08/2018

Mise à jour selon dernière version du Collège de psychiatrie.

18/04/2016

MAJ selon CNUP 1ère Ed. (corrections mineures / mise en page)

02/03/2016

Amélioration de la mise en page à l'impression

05/07/2015

Fin de la mise à jour de la fiche (avec les achats compulsif) Conforme aux iECN

05/07/2015

Fin de la mise à jour de la fiche, conforme au attentes pour les iECN

02/06/2015

4) Addiction au sport : fait!

31/05/2015

2) Hypersexualité : fait 3) Jeux vidéos : fait

30/05/2015

Ecriture en cours de cette fiche en lien avec les attentes iECN 1) jeu pathologique : fait

Résumé

Objectifs CNCI
  • Diagnostiquer, évaluer le retentissement des principales addictions comportementales (jeu de hasard et d’argent, sexe, internet, achats, exercice physique) et les principes de leur prise en charge. 
Recommandations
Mots-clés A savoir
  • Psychothérapie: individuelle / groupe / TCC
  • PEC sociale / TTT comorbidité
  • 10 points-clés de toute PenC
  • Penser somatique et psy: C° et ≠
  • Prise en charge sociale/ comorbidités

Généralités sur les addictions et les addictions comportementales

Les 10 points-clés de toute prise en charge en addictologie +++ (à savoir)

  • Globale et pluridisciplinaire / Cs spécialisée d’addictologie / cure et post-cure ++
  • Evaluation (5): consommation / dépendance / motivation / terrain / complications
  • Notion de contrat thérapeutique / décision par le patient / fixer une date d’arrêt / information du patient
  • Sevrage: abstinence totale dès le début de la cure +++
  • Traitement symptomatique du syndrome de sevrage
  • Traitements substitutifs ou diminuant l’appétence
  • Psychothérapie: TCC ++ / motivationnelle / groupes de parole
  • Traitement des comorbidités (IST) / co-addictions / MHD
  • Prise en charge sociale et/ou psychiatrique +++ / associations de patients 
  • Suivi au long cours: réseau / rechute / complications somatiques

En pratique, déroulement en 2 phases

  • Initialement = cure: en milieu hospitalier / sevrage / traitement du Sd de sevrage / bilan des C°
  • Au long cours = post-cureen centre / substitution / psychothérapies / social / suivi

Les addictions comportementales

  • Comportement visant à produire du plaisir et à écarter une sensation de malaise interne
  • Donne lieu à plusieurs symptômes clés :
    • craving
    • fréquence excessive, croissante et non contrôlée du comportement
    • échecs répétés pour contrôler ce comportement, augmentation de sa fréquence pour ressentir les mêmes effets comportementaux et psychologiques 
    • poursuite malgré les conséquences négatives sur le plan familial, professionnel, social...
  • Engage, comme dans les autres addictions, le système dopaminergique de la récompense
  • Origine multifactorielle, "biopsychosociale" :
    • Facteurs biologiques (prédisposition génétique, 40-60%)
    • Facteurs sociaux/environnementaux (évènements de vie stressant, etc.)
  • Ne pas oublier de rechercher des comorbidités psychiatriques (50 à 75% des patients touchés) 

A. Le jeu pathologique

Généralités

Définition :

  • Pratique inadaptée, persistante et répétée de jeux de hasard et d'argent (JHA) qui pertube l'épanouissement familial, professionnel ou personnel :
  • → préoccupations centrées sur le jeu / perte de contrôle (l'envie, le temps passé, la somme d'argent misée...)
  • → poursuite malgré conséquences graves : isolement socio-familial / précarité financière

Épidémiologie :

  • Première expérience de JHA : < 18 ans (1/4, malgré interdiction des JHA avant 18 ans), entre 18 et 30 ans pour la majorité 
  • Joueurs "problématiques" : 1,3%
  • Joueurs "pathologiques" : 0,5%

Facteurs de risque : 

  • Individu : 
    • Homme
    • Précocité
    • Adolescence / Vieillesse
    • Mauvaise estime de soi / Difficulté à la résolution des problèmes
    • Impulsivité / Recherche de sensations, de nouveautés
    • Etc.
  • Contexte socio-culturel :
    • Normes familiales et culturelles
    • Bas niveau de support social, d'éducation, de revenus
    • Accessibilité des JHA
    • Etc.
  • Objet de l'addiction :
    • Internet ++ 

3 phases (non systématiques) :

  • Phase de gain (gros gain au début = mauvais pronostic) : jeu agréable, rapporte des gains 
  • Phase de pertes et augmentation des prises de risques (tolérance) : le joueur va essayer de rattraper ses pertes en jouant (difficultés financières, actes médicolégaux)
  • Phase de désespoir : risque d'EDC +/- risque suicidaire

2 grands types de joueurs :

  • Joueurs de courses/PMU : hommes ++ / début précoce / niveau socioéducatif faible
  • Joueurs de machines à sous : femmes ++ / âge moyen / comorbidités psy

Délai moyen de 6 ans entre le début du jeu et l'apparition de la pathologie

S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 26/08/2018

Mise à jour selon dernière version du Collège de psychiatrie.