Item 89 - Déficit neurologique récent (voir item 335).

Signaler

Mises à jour

13/05/2016

Correction colonne Sd pyramidal dans le tableau Synthèse

Résumé

Objectifs CNCI
  • Diagnostiquer un déficit neurologique récent.
  • Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge, notamment en unité neurovasculaire en cas de suspicion d'accident vasculaire cérébral.
Recommandations
Mots-clés A savoir
  • Déficit transitoire = AIT / crise comitiale
  • Déficit persistant = AVC / tumeur / autre
  • Préciser l’anamnèse ++
  • Atteinte centrale versus périphérique = dianostic topographique
  • Dextro si diabétique
  • IRM en urgence si transitoire

Etiologies

Devant un déficit neurologique transitoire

Devant un déficit neurologique persistant

Diagnostic

Examen clinique

  • Interrogatoire
    • Terrain: FdR CV +++ / migraine / épilepsie / cancer / diabète
    • Prises: médicamenteuses / alcool / tabac
    • Anamnèse +++ (à savoir)
      • Mode d’installation: progressif ou brutal / traumatisme ou non
      • Evolution: déficit transitoire ou persistant
    • Signes fonctionnels
      • Caractéristiques du déficit: moteur ou sensitif / isolé ou non
      • Signes associés: céphalées / nausées-vomissements (HTIC) / BAV
  • Examen physique
    • Prise des constantes:
      • PA (rechercher HTA compensatrice) / T (fièvre)
      • !! NPO DEXTRO si patient diabétique (à savoir)
    • Diagnostic topographique +++
      • Premier temps diagnostique devant tout déficit persistant
      • En faveur d’une atteinte centrale
        • Sd pyramidal : ROT vifs / signe de Babinski / hypertonie spastique
        • Sd médullaire : Sd lésionnel / sous-lésionnel / rachidien
      • En faveur d’une atteinte périphérique
        • Sd neurogène périphérique : ROT abolis / amyotrophie / hypoesthésie
        • Sd myogène (déficit proximal) / Sd myasthénique (fatigabilité à l’effort)

Examens complémentaires

  • !! Toujours guidés par la clinique
  • Si déficit neurologique transitoire
    • IRM en urgence et systématique dans le bilan d’AIT (à savoir)
    • EEG si suspicion de crise comitiale
  • Si suspicion d’atteinte centrale
    • IRM cérébrale (ou médullaire) chaque fois que possible
    • Eventuellement, TDM cérébrale si contexte traumatique
  • Si suspicion d’atteinte périphérique
    • ENMG si suspicion de neuropathie périphérique
    • Eventuellement, IRM/TDM lombaire si sciatique (!! PAS en 1ère intention)
S'abonner pour voir le reste
Créer un compte pour acceder gratuitement à cette fiche

Contenus liés

Détail de la dernière mise à jour

Date: 13/05/2016

Correction colonne Sd pyramidal dans le tableau Synthèse